Les Macareux 15 ans et moins jouent leur meilleur volley au Championnat provincial civil

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Les Macareux 15 ans et moins jouent leur meilleur volley au Championnat provincial civil
Les Macareux de Sept-Îles 15 ans et moins, avec une Portcartoise et une Baie-Comoise dans ses rangs, ont pris la cinquième place sur 21 équipes au Championnat provincial AAA des 16 et 17 avril.

La formation féminine des Macareux de Sept-Îles 15 ans et moins, comptant aussi sur une Portcartoise et une Baie-Comoise, a livré la marchandise lors du Championnat provincial civil, les 16 et 17 avril, à Montréal. Les Nord-Côtières ont offert à leur entraîneure Manon Renneteau sa meilleure performance en AAA, terminant au cinquième rang sur 21 formations.  

Les volleyeuses des Macareux ont mis les chances de leur bord dès la première rencontre de la ronde préliminaire, disposant des Élans de Garneau en deux manches, se donnant ainsi une option pour une place parmi les deux premières de leur groupe. Au deuxième affrontement, elles sont passées bien près de forcer la présentation d’une troisième manche face au Celtique Bleu de Montréal, mais en vain. «L’objectif était de toucher à toutes les balles et les filles ont vraiment bien répondu», a indiqué la coach.

Une victoire en conclusion de la ronde préliminaire assurait une place dans le top 8 (deuxième du son groupe) aux Nord-Côtières, ce qu’elles ont fait avec brio, commentant très peu d’erreurs directs, contre les Lynx Rouges de la Rive-Sud. «Les parents ont beaucoup aidé en donnant de leur énergie tout au long de ce match, avec beaucoup de bruit», a souligné Manon Renneteau.

Dimanche, au premier tour éliminatoire, les joueuses des Macareux ont connu des difficultés en réception de service et n’ont pas joué à l’image de la journée de samedi. Le Club Volleyball Saguenay n’a pas eu trop de misère à sortir gagnant. Elles se sont relevées de belle façon avec une victoire sur le Celtique Blanc de Montréal pour ainsi conclure en cinquième place.

«Je suis très fier du parcours cette année. Beaucoup d’apprentissage et une excellente chimie d’équipe donnent de bons résultats. Il reste à travailler la confiance en soi. À 14 ans, c’est jeune pour toujours bien gérer la pression du match, mais surtout celle qu’elles s’imposent personnellement », a résumé l’entraîneure.

Partager cet article