La Féria: Une programmation «éclatée» et diversifiée

Photo de Éditions Nordiques
Par Éditions Nordiques
La Féria: Une programmation «éclatée» et diversifiée
Armée d’un répertoire festif, la formation «Marco et Les Torvis» a le privilège de clôturer cette fête citoyenne de manière énergique en offrant une prestation sur sa scène principale à 22h.

Présentée sur l’île McCormick, La Féria reprendra du service, le 30 juillet. Gratuit et divisé en deux blocs, cet événement festif comprend à nouveau la tenue d’une journée familiale (de midi à 16h) et la présentation de spectacles musicaux en soirée (à compter de 19h30). Des activités riches et diversifiées qui sauront plaire à un public de tous âges.

Très colorée, la journée familiale adoptera une ambiance se rapprochant de celle des arts de la rue. Pour l’occasion, les familles et les enfants pourront admirer des artistes sur échasse «Les chasseurs de rêves», en savoir plus sur les insectes grâce à la participation de Tommy St-Laurent du Labyrinthe des insectes, de la peinture sur mur, un sculpteur de ballons, un service de maquillage pour enfants, une marionnette géante prenant la forme d’un tyrannosaure et la participation de Tante Caroline, une artiste jeunesse bien connue.

La soirée débutera par une prestation de la formation Portcartoise, En Barque à 19h30. Ce sera suivi à 20h d’un plateau triple mettant en vedette Marco Calliari, Élisabeth Blouin-Brathwaite et Jérôme Charlebois. Accompagnés de quatre musiciens, ces trois artistes, qui disposent d’un répertoire musical bien distinct, ont décidé d’unir leur force pour la présentation d’un spectacle inédit.

Un contexte économique défavorable

En raison du contexte économique, son comité organisateur a eu à composer avec un budget plus restreint avoisinant les 50 000$. «On a dû faire des choix déchirants, dont celui de délaisser les jeux gonflables. Je crois tout de même qu’on a réussi à bien tirer notre épingle du jeu. (…) On sait que c’est un moment de rassemblement attendu par les gens et l’on y tient», affirme son coordonnateur, Stéphan Harvey.

Partager cet article