Les travailleurs d’IOC à Sept-Îles iront en grève

Par Emy-Jane Déry 12:00 AM - 29 mars 2018
Temps de lecture :
grève

Les installations d’IOC à Sept-Îles.

Les travailleurs d’IOC à Sept-Îles se sont prononcés en faveur du débrayage dans une proportion de 98,1%. Le vote s’est complété jeudi après-midi. Les installations septiliennes de la minière comptent 301 employés syndiqués. 87,0% des employés ont exercé leur droit de vote.

«On est très très très content [du taux de participation]», déclare Dany Maltais, représentant syndical par intérim du local 9344 des Métallos.

Les Métallos devront s’entendre avec l’employeur sur les services essentiels à maintenir. La grève pourrait commencer le l0 avril si le Conseil canadien des relations industrielles n’a pas à intervenir dans le dossier. Une rencontre à ce sujet est prévue la semaine prochaine entre les parties.

Les 1 300 travailleurs de la Compagnie minière IOC au Labrador sont en grève eux depuis lundi.

Négociations rompues

Les discussions sont rompues entre le syndicat et l’employeur concernant le renouvellement de la convention collective.

«Ce n’est pas dans notre intention de convoquer l’employeur», indique Dany Maltais. «C’est lui qui a fait l’offre finale, il a eu notre réponse. C’est à lui de nous rappeler à la table.»

Claudine Gagnon, directrice des relations médias Rio Tinto et IOC, explique que la compagnie minière est déçue de recevoir le préavis de grève.

«On a négocié de bonne foi depuis le 8 janvier dernier avec les représentants des employés», dit-elle. «On a présenté des offres qu’on trouve équitables, qui sont comparables à ce qui se fait dans l’industrie.»

L’employeur entend maintenant se préparer pour «s’assurer de la sécurité et de l’intégrité de ses installations portuaires et ferroviaires» pour le 10 avril prochain.

Plus de détails à venir…

Partager cet article