Avis de résiliation de contrat: L’avis de New Millennium est «illégal», selon le Port

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 30 juin 2016
Temps de lecture :

Le Port de Sept-Îles confirme la réception d’un avis de résiliation de contrat de la part de New Millennium Iron Corp. (NML) concernant sa participation dans le quai multiusager, mais le considère «illégal».

«La société ne peut mettre fin unilatéralement au contrat», affirme le Port. L’administration portuaire se garde le droit de «réclamer des dommages» si NML ne respectait pas le contrat conclu en juillet 2012. Le Port de Sept-Îles affirme que New Millennium a «libre accès aux terrains du (port) depuis la signature» du contrat.

Le Port mentionne que NML a «la capacité légale et physique d’y implanter ses équipements et convoyeurs» et rappelle que leurs aménagements sont «entièrement» de la «responsabilité» de la minière «à ses frais». Le Port n’émettra aucun autre commentaire.

Partager cet article