Les Miss-Îles agrémentent le succès du Championnat provincial de ringuette de trois titres!

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 07 avril 2015
Temps de lecture :

Le Championnat provincial de ringuette, tenu à Sept-Îles, Maliotenam et Port-Cartier, du 3 au 5 avril, a connu un succès sur toute la ligne. Un succès marqué notamment par les formations des Miss-Îles de Sept-Îles qui ont fait ce qu’elles n’avaient pu faire en 2009 lors de la présentation du même événement à la maison, soit décrocher les grands honneurs, le tout dans trois catégories.

Trois des quatre équipes de l’Association de ringuette de Sept-Îles, qui étaient du rendez-vous réunissant 38 équipes, ont pris place dans les finales pour la médaille d’or. Et les trois fois, elles sont sorties victorieuses.

Le bal a été lancé par les Septiliennes dans la catégorie atome B qui ont eu raison des Rebelles de Bellechasse, par la marque de 4-1, pour remporter la bannière de championnat.

Les benjamines B de Sept-Îles ont trimé un peu plus dur pour rafler le titre de leur catégorie. En avance 4-2, elles ont vu leurs rivales de Lotbinière revenir au pointage. C’est en prolongation que les Miss-Îles ont triomphé 5-4.

Dernière équipe septilienne en action, celle de la catégorie intermédiaire B a savouré sa revanche face à une défaite (6-5) encaissée en ronde préliminaire contre Vallée-du-Richelieu. En finale, les joueuses locales ont eu l’avantage 5-3.

Seules les Miss-Îles junior B ne sont pas parvenues à atteindre les éliminatoires. Elles ont signé deux victoires en quatre parties. «Trois équipes championnes, c’est au-delà de nos espérances. Nous sommes vraiment contents de la façon dont les filles ont joué», a fait savoir Alain Cajolet, président du comité et de l’Association de ringuette de Sept-Îles.

Le fruit du succès!
Le succès de la 40e édition du Championnat provincial de ringuette n’est pas lié qu’aux performances des formations locales. Le travail du comité et la précieuse collaboration de partenaires ont aussi joué un rôle clé. «Au guichet, il y a eu environ 1 500 admissions, c’est davantage qu’en 2009. Nous avons eu une belle collaboration pour les arénas. Un gros bravo aux bénévoles, aux équipes, aux entraîneurs et aux arbitres. Le comité a fait un travail pour rendre l’événement mémorable», a renchéri M. Cajolet.

La visite a également apprécié son séjour et l’événement. «Les commentaires des parents et des joueurs, c’est qu’ils ont adoré la région et le championnat», a indiqué le président. Certains ont même pu se régaler de fruits de mer, notamment de crevettes, arrivées juste à temps pour l’événement. Ringuette Québec s’est également dite satisfaite de la fin de semaine selon les dires de M. Cajolet. L’organisation locale a relevé avec brio des défis supplémentaires, notamment au niveau du transport local.

Des fleurs!
Le président de l’Association de ringuette de Sept-Îles a aussi lancé des fleurs à l’endroit de Marianne Le Boulaire, seule septilienne dans le personnel des arbitres. «Elle a eu de très bons commentaires de la part de l’arbitre en chef. Elle a eu confiance en elle pour lui permettre d’arbitrer la finale atome A», a-t-il souligné.

Même s’il quitte la présidence de l’Association, tout en se gardant quelques défis au niveau de la ringuette, Alain Cajolet sait que l’organisme se trouve entre bonnes mains. «La relève est là et ça roule toujours bien. Tout le monde s’aide», a-t-il conclu.

Photo : Les Miss-Îles atome B, une des trois équipes de Sept-Îles gagnantes de l’or du Championnat provincial de ringuette 2015 tenu à Sept-Îles, Maliotenam et Port-Cartier, du 3 au 5 avril.

Partager cet article