Pas de desserte hivernale en Basse-Côte-Nord: La députée s’insurge de la décision de la STQ

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 13 octobre 2014
Temps de lecture :

La députée de Duplessis dénonce vivement la décision de la Société des Transports du Québec (STQ) qui n’a pas renouvelé le financement de la desserte maritime hivernale vers Anticosti et la Basse-Côte-Nord. Lorraine Richard, qui attribue la décision de la société aux coupures des libéraux, refuse que sa population fasse les frais de leur «obsession» de couper dans les programmes.

Le budget pour la desserte hivernale, assurée par le groupe Desgagnés, est renouvelé depuis 2011, depuis que les changements climatiques n’aident en rien à assurer la sécurité de la route blanche, reliant les villages de la Basse-Côte-Nord. «Il importe peu au gouvernement Couillard que les citoyens ne puissent plus se fier à la route blanche pour circuler de village en village et s’approvisionner», soulève la péquiste.

«Il ne se soucie pas des conséquences importantes qu’entraîne cet isolement forcé. On coupe et fait fi des dommages collatéraux», a rajouté la députée. Selon elle, la STQ a répondu à une «commande» du ministère des Transports qui contrevient ainsi à l’une des missions de la société qui a le mandat de désenclaver les populations, assure-t-elle.

La STQ explique sa décision sur des raisons budgétaires. Le budget de la société a été réduit de 7 millions $ pour l’année 2014-2015. Selon Lorraine Richard, il faut que la STQ revienne sur «cette déplorable décision».

(Photo: archives)

Partager cet article