Semaine nationale de l’allaitement maternel : activités de sensibilisation sur le territoire

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 02 octobre 2014
Temps de lecture :

Sous le thème «L’allaitement : un atout gagnant pour la vie», plusieurs activités sont organisées par À la Source Sept-Îles lors de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel qui se tient du 1er au 7 octobre. L’objectif étant de sensibiliser la population à ses bienfaits, tout en faisant la promotion des services offerts par l’organisme.

Selon la présidente du conseil d’administration, Diane Therriault, plusieurs sous-estiment encore l’importance du rôle de soutien du père dans l’allaitement. «À chaque enfant, l’insécurité vécue par les femmes allaitantes est différente. Avoir un conjoint à ses côtés, c’est un plus. Des petits gestes peuvent faire toute la différence. L’allaitement est très demandant pour les femmes», soutient-elle.

Contrairement à ce que plusieurs peuvent croire, le lien entre l’enfant et son père n’est pas pour autant réduit lorsqu’une mère choisit d’allaiter. «Un père peut changer les couches, donner les bains. Des actions qui permettent à la mère d’avoir un peu de répit. L’allaitement s’inscrit dans la dynamique familiale, explique-t-elle. C’est une décision qui se prend souvent conjointement. Le père doit avoir de bonnes bases à ce niveau.»

Pour les aider dans leur rôle d’accompagnateur, l’organisme À la Source tiendra pour une première fois deux rencontres «Papa SEINpathique» qui s’adresse aux couples avec ou sans enfant, le 6 octobre à 19h au local CSS 64 du Complexe récréatif et culturel de Port-Cartier et le lendemain, à la même heure, dans les locaux de l’organisme au 469, avenue De Quen à Sept-Îles. L’objectif de ces rencontres étant bien évidemment de parler d’allaitement dans un cadre plus large.

La controverse persiste
Diane Therriault déplore le fait que l’allaitement a souvent très mauvaise presse dans les médias, au cours des dernières années. «Lorsqu’on en parle, c’est souvent lors d’une controverse. On reproche, par exemple, à une femme d’avoir allaité dans un lieu public. Pourtant, c’est un geste naturel qui s’est longtemps transmis de génération en génération jusque dans les années 50, soutient-elle. Les jeunes femmes qui se décident d’allaiter n’ont souvent pas de ressources autour d’elle pour les accompagner.»

De tout temps, les recherches démontrent les bienfaits de l’allaitement dans le développement de l’enfant. Plus que jamais, les femmes doivent aller chercher des ressources pour être bien accompagnées. C’est une partie importante de la mission de l’organisme À la Source Sept-Îles qui héberge également des femmes de Port-Cartier, de la Minganie ou de la Basse-Côte-Nord qui viennent accoucher à Sept-Îles.

Défi de la Quintessence
Parmi les activités fortes de cette Semaine nationale de l’allaitement maternel, il est important de souligner le retour du Défi de la Quintessence, le 4 octobre à 11h aux Galeries Montagnaises. La prise des inscriptions se fera à compter de 10h. Dans plus de 260 sites au Canada, des femmes allaiteront dans des lieux publics. L’organisme espère réunir plus de 25 femmes lors de cet événement à Sept-Îles.

«Pour nous, c’est une belle façon de montrer la force du groupe. L’allaitement n’est pas une chose que l’on fait seul dans son salon, les rideaux fermés. Sur place, plusieurs marraines d’allaitement seront présentes. Une activité que l’on réalise, en collaboration avec le CSSS de Sept-Îles et le Centre de santé de Uashat mak Mani-Utenam», conclut Mme Thériault.

Les personnes désirant obtenir plus d’informations sur les différents services offerts par l’organisme À la Source Sept-Îles peuvent rejoindre son équipe par téléphone au 418 968-2436 ou par courriel au alasource@cgocable.ca Il est à noter qu’un service d’accompagnement à la naissance devrait à nouveau être offert d’ici peu.

(Photo : site Metro.com)

Partager cet article