Sylvain Cossette: Toujours animé par le feu sacré de son métier

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 04 avril 2014
Temps de lecture :

Actif depuis plus de 25 ans dans le milieu musical, Sylvain Cossette s’amène sur la Côte-Nord pour présenter son spectacle «Retrospective», le 5 avril à 20h au Centre des arts de Baie-Comeau et le 6 avril à 20h à la Salle Jean-Marc-Dion. Pour l’occasion, il interprètera ses plus grands succès, ce qui comprend des chansons provenant des trois volumes de 70s.

Jusqu’à maintenant, Sylvain Cossette a vendu plus d’un million d’albums, dont plus de 400 000 des trois volumes de 70s. Son répertoire musical compte 31 chansons ayant atteint la première position de plusieurs palmarès. C’est là un exploit dont très peu d’artistes peuvent se vanter. Malgré tout ce succès populaire et la place privilégiée qu’il occupe dans l’industrie musicale au Québec, l’auteur-compositeur-interprète arrive à demeurer très humble et préfère surtout regarder devant.

«Je ne suis pas le type de gars qui regarde derrière. On me rapporte souvent ce que j’ai fait. Ma carrière va bien. Je suis un chanteur libre et mes chansons m’appartiennent. Je suis très fier de mon parcours. J’ai parfois le vertige lorsque je regarde ce qui est devant», souligne l’auteur-compositeur-interprète qui lancera, à la mi-avril, un album comprenant ses plus grands succès en français. Un opus qui comprend une chanson inédite, «Ici L.A», qui revêt un côté très personnel.

Ce plus récent simple radio raconte les souvenirs d’une période où le chanteur a côtoyé de très près son frère à Los Angeles. Un proche qui est décédé du sida au début des années 90. «Cette chanson a un bagage personnel. Il y a là toute une histoire et un bagage de souvenirs qui n’est pas nécessairement positif, mais que j’essaie de tourner en positif. Encore aujourd’hui, je garde de très belles images de toutes ses années.»

Son spectacle
Sur scène, l’auteur-compositeur-interprète sera accompagné de quatre musiciens. Tout au long de ce spectacle, il s’amusera à passer d’un instrument de musique à un autre, en passant du piano à la basse. «C’est un show plus en nuance. Quand ça doit bouger, ça bouge. Ce sont des musiciens qui m’accompagnent depuis déjà six ans. Nous avons une très belle chimie sur scène. Ce spectacle est un beau bilan de tout ce j’ai fait», soutient celui qui a aussi fait un passage remarqué dans certaines comédies musicales dont «Dracula» et «Notre-Dame de Paris».

(Photo : Judith Cossette)

Partager cet article