La Classique du Printemps se déroule jusqu’à dimanche

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 28 mars 2014
Temps de lecture :
hockey québec

Le printemps, tout frais d’une semaine, du moins selon le calendrier des saisons, s’annonce en hockey depuis hier (27 mars) dans les deux arénas de l’avenue Jolliet de Sept-Îles. Une quarantaine d’équipes fouleront les deux glaces jusqu’à dimanche pour l’édition 2014 de la Classique du Printemps.

Le nombre de formations de l’an passé, 36, est surpassé. L’organisation a même été contrainte de refuser dix équipes, affichant complète dans des classes. L’édition 2014 compte pour une première fois une équipe mixte. Plusieurs anciens de Sept-Îles refont aussi surface dans les arénas où ils ont donné leurs premiers coups de patin.

La visite pour le tome 4 de la Classique du Printemps vient d’un peu partout au Québec (Gatineau, Montréal, Trois-Rivières, Québec, La Tuque, Alma, Rimouski). Certains hockeyeurs se pointent même d’aussi loin qu’Ottawa. Les amateurs de hockey auront droit à du calibre relevé en classe Open avec des formations alignant des joueurs possédant un bon bagage.

«Plus de la moitié des équipes « Open » sont composées de joueurs évoluant dans les rangs universitaires et collégiaux, dans le Senior AA, Junior AA, Junior AAA et Junior Majeur. Si tu es un amateur de hockey, c’est définitivement l’événement hockey à ne pas manquer », a laissé savoir, avant le début du tournoi, Yannick Landry, membre de l’organisation de la Classique. « Attirer des équipes de l’extérieur reste un défi, mais c’est une belle occasion de faire profiter les locaux de cette belle visite », a-t-il renchéri.

Après les matchs, les joueurs peuvent fraterniser dans les estrades, mais aussi au Bar le Toxedo où se déroule l’après-hockey avec comme chanteur en spectacle tout au long du week-end, Alain Denis Fleury.

Partager cet article