La Voix: Philippe Touzel passe à l’étape suivante

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 10 mars 2014
Temps de lecture :

Membre de l’équipe d’Éric Lapointe, Philippe Touzel a remporté son duel contre Pascal Caron, le 9 mars à l’émission La Voix, en interprétant avec justesse la chanson «Déjeuner en paix» de Stephan Eicher. L’interprète septilien poursuit donc son aventure dans cette émission de téléréalité, diffusée sur TVA, qui est suivie par une moyenne de 2,6 millions de téléspectateurs.

À la base, le chanteur admet avoir hésité à participer à une telle émission de téléréalité, même s’il suit assidument son pendant anglophone, «The Voice». «À la base, je suis un fan de la version américaine, confie-t-il. J’adore l’aspect compétition. C’est un jeu que j’aime bien, car les coachs ont à jouer leurs pions. C’est surtout ça qui m’a poussé à le faire. C’est un concours comme bien d’autres, mais qui offre une visibilité incroyable.»

Une aventure riche en émotion
Lors des auditions à l’aveugle, Philippe Touzel a eu très chaud puisqu’Éric Lapointe ne s’est retourné qu’à la toute fin de sa prestation. «Ça travaille les nerfs. Il a vraiment attendu à la dernière seconde de ma prestation pour se retourner. À ce moment-là, j’avais fait la paix avec la situation. Tout d’un coup, j’ai su que l’aventure ne s’arrêterait pas là», a précisé celui qui entend s’investir à fond dans la suite de son aventure à La Voix.

«J’ai développé avec Pascal, une bonne amitié. Tous les participants ont du talent, constate-t-il. En même temps, tu veux gagner. Tu n’iras surtout pas dire à l’autre que tu veux le détruire. Il y a eu bien des rapprochements avec les autres participants. C’est avant tout une compétition avec toi-même. L’important c’est d’offrir la meilleure prestation et de se dépasser. On essaie que notre travail ressorte du lot, sans pour autant abaisser l’autre.»

Apporter sa propre couleur
Avant d’interpréter «Déjeuner en paix» de Stephan Eicher, le chanteur n’était pas familier avec cette chanson, ce qui a fait en sorte que son interprétation n’a pas été influencée par sa version originale. «J’ai interprété cette chanson, à ma manière. Ça m’a permis d’aller ailleurs et de montrer une autre facette de ma voix. Je n’ai fait aucune recherche. J’y suis allé de manière intuitive et ça semble porter fruit», explique l’artiste septilien qui saura très prochainement s’il aura à participer à l’étape des champs de bataille ou s’il participera automatiquement aux émissions en direct.

(Photo : Osa images)

Partager cet article