Développement résidentiel: Aménagement du parc de maisons mobiles à moindre coût

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 30 octobre 2013
Temps de lecture :

Le 23 octobre, Martine Ouellet, ministre des Ressources naturelles, annonçait en compagnie de la députée de Duplessis, Lorraine Richard, la signature d’une entente entre le ministère précité et la municipalité de Havre-Saint-Pierre relativement à la cession de 92 terrains pour permettre à cette dernière d’agrandir son secteur résidentiel au bénéfice des familles.

«Le programme relatif à la cession de terres du domaine de l’État en faveur des municipalités nordiques permettra à notre municipalité de mettre en place un parc de maisons mobiles d’une superficie totale de 73 186 mètres carrés. Ce projet de développement est essentiel à la vitalité démographique et économique de la municipalité», faisait valoir Lorraine Richard au moment de l’annonce.

Cette nouvelle est importante pour la municipalité et les contribuables de Havre-Saint-Pierre considérant l’impact financier qu’aurait pu avoir un refus du ministère des Ressources naturelles de céder gratuitement ces terres de l’État, suite à la demande déposée par la municipalité en juillet 2012.

«Cette cession de terres, dont la valeur est évaluée à 222 000 $, permettra à la municipalité de réaliser ce projet d’agrandissement à moindre coût, et ce sont les citoyens de Havre-Saint-Pierre qui en bénéficieront», a ajouté Mme Ouellet, au moment de l’annonce.

En fait, en 2012, considérant le besoin croissant de demandes de citoyens pour obtenir rapidement un lot de terres pour leur permettre de se loger, la municipalité de Havre-Saint-Pierre avait décidé de réaliser, sans tarder, la phase 3 de son parc de maisons mobiles. «En parallèle, le 6 juillet 2012, consciente des délais menant à l’approbation officielle de cession gratuite de terres de l’État par le ministère des Ressources naturelles, la municipalité avait conclu un bail de location temporaire pour les lots visés», déclarait Thérèse Coquelin, directrice générale adjointe.

L’annonce d’octobre 2013 enlève donc un poids financier aux élus et administrateurs de la municipalité de Havre-Saint-Pierre car la démarche administrative entreprise présentait un certain facteur de risque. Par contre, elle a permis à la municipalité d’entamer, dès 2012, les travaux requis pour répondre à la demande pressante des citoyens. En octobre 2012, les travaux étant terminés, ceux qui avaient réservé un lot pouvaient en prendre possession et commencer à aménager leur résidence. Les besoins exprimés par les citoyens étaient bien réels puisqu’à ce jour ces 92 terrains ont trouvé preneurs.

Malgré tous les efforts déployés au cours des dernières années pour développer de nouveaux secteurs résidentiels, la municipalité de Havre-Saint-Pierre fait encore face à un besoin grandissant d’hébergement abordable pour ses citoyens, tant au niveau des jeunes familles que pour les personnes âgées en légère perte d’autonomie.

(Texte et photo : Charlotte Cormier)

Partager cet article