MRC Minganie : Le nouveau préfet est maintenant en poste

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 22 octobre 2013
Temps de lecture :

Le nouveau préfet de la MRC élu par acclamation, Luc Noël, est entré en poste la semaine dernière. Celui qui était président depuis dix ans de la Commission scolaire de la Moyenne-Côte-Nord avait le goût de poursuivre un autre défi à saveur régionale.

Luc Noël a été assermenté au bureau de la MRC le 15 octobre, par la directrice des élections, Nathalie de Grandpré. Après la cérémonie d’une dizaine de minutes, le nouveau préfet a échangé avec les personnes présentes. En après-midi, une séance du conseil a permis à M. Noël de plonger tête première dans ses nouvelles fonctions. «Les dossiers traités étaient surtout de l’ordre administratif, quoiqu’il y a eu quelques dossiers politiques», explique-t-il.

Ainsi, neufs projets ont pu bénéficier des fonds au pacte rural, une somme de 8400$ a été accordée à la coopérative d’aide à domicile de la Minganie, l’Association forestière de la Côte-Nord a obtenu 25 000$ pour la poursuite de ses activités, la MRC peux procéder aux appels d’offres de consultants pour les plans et devis du complexe aquatique et le citoyen de Mingan, Augustin Benjamin, a l’appui de la MRC pour obtenir la diffusion du canal V Côte-Nord en Minganie.

Plus syndicaliste que mécanicien
Initialement, Luc Noël a appris le métier de mécanicien. «Je n’ai jamais fait de mécanique, très vite, je me suis ramassé au syndicat et je n’ai pas cessé depuis», indique M. Noël. Ce dernier a tout de même suivi plusieurs cours de niveau collégial et universitaire pour parfaire ses connaissances syndicales. Durant 30 ans, il a négocié des conventions collectives notamment pour Rio Tinto Fer et Titane (QIT) à Havre-Saint-Pierre.

Au cours des dix dernières années, Luc Noël a aussi été président de l’Association scolaire de la Côte-Nord. Pour ce dernier, le rôle de préfet s’inscrit dans une continuité d’une démarche régionale. «Les gens qui m’ont appuyé sont initialement venus me voir pour que je me présente», relate-t-il.

Originaire de l’île Anticosti, Luc Noël vit depuis 40 ans à Havre-Saint-Pierre et contribue à son milieu.

(Photo : archives – Le Nord-Côtier)

Partager cet article