Viviane Audet entreprend un nouveau départ

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 06 août 2013
Temps de lecture :

Plus de sept ans après avoir lancé son premier album, Le long jeu, l’auteure-compositrice-interprète, Viviane Audet effectuera d’ici peu un retour sur disque. D’ici sa sortie, le public nord-Côtier aura l’opportunité de découvrir de nouvelles chansons en exclusivité lors de sa prestation du 7 août à 21h30 au Café-bar Le Gibard de Tadoussac, le 8 août à 20h30 au Café-théâtre Graffiti et le 9 août à 20h au Edgar Café bar de Sept-Îles.

Plusieurs facteurs expliquent la longue attente entre les deux disques. «Je tournais Belle-Baie tous les étés. J’avais aussi d’autres contrats de comédienne. J’ai un peu manqué de temps. En même temps, ma compagnie de disques s’est retirée de la production d’albums et j’ai perdu ma bookeuse, soulève Viviane Audet. En l’espace de six mois, les choses ont basculé et j’ai eu à me reconstruire une équipe. J’ai eu moi-même à faire les démarches pour obtenir du financement.»

Réalisé par Philippe Brault, son deuxième disque aura pour titre «Le couloir des ouragans». Pour l’instant, sa date de sortie ne peut être confirmée. «Le prochain album sortira à l’automne ou en janvier. Nous allons choisir la date de sortie de manière à lui assurer une bonne visibilité. Nous avons pris cette décision, car nous avons constaté que plusieurs bons albums sortent à l’automne. Nous ne voulons donc pas passer inaperçus», précise-t-elle.

Viviane Audet s’est impliquée à toutes les étapes de production, car elle en est la productrice. C’est elle-même qui a investi une partie de ses économies dans sa production. «Son enregistrement est terminé. Nous en sommes à travailler sa pochette. Il n’y a rien de cet album que je n’ai pas travaillé, soutient-elle. J’ai pris plusieurs décisions. J’ai peu douté. J’espère qu’il fera long feu, car j’y ai mis bien de l’amour.»

Sur cet album, l’artiste confirme qu’il y a aura une importante part d’ombre. Celle-ci aborde sur plusieurs chansons le thème du départ. Elle tient toutefois à se faire rassurante en précisant que plusieurs chansons sont lumineuses. Selon elle, c’est là un disque où le contenu se situe à mi-chemin entre les chansons plus sensibles et celles plus enjouées.

«Il y a plus de maturité dans les textes. J’interprète les chansons de manière moins théâtrale, constate Mme Audet. C’est surtout là l’influence du métier de comédienne. Je fais confiance davantage à la musique. Je laisse aller plus facilement les choses. On rit moins, mais on sourit. Je pense être beaucoup moins dans les jeux de mots. Même si je suis moins fofolle, j’ai encore beaucoup de plaisirs à faire ses chansons sur scène.»

Son spectacle
Dans le cadre de la Tournée découverte, Viviane Audet présentera un spectacle en formule duo. Pour l’occasion, elle sera accompagnée de son conjoint Robin-Joël Cool. Ensemble, ils ont travaillé à la composition de la bande sonore du film Camion de Rafaël Ouellet, en plus d’être membres du groupe Mentana. «Robin m’accompagne, car c’était plus facile sur le plan de la logistique. Il faut aussi dire qu’il est un très bon musicien. Sa présence me permettra de vous faire découvrir deux chansons du groupe Mentana, dont une est écrite par Joséphine Bacon.»

Sur scène, les deux complices joueront de plusieurs instruments tels que le banjo, le wurlitzer, l’harmonica, le piano et la guitare acoustique pour ne nommer que ceux-ci. «J’amène la plupart des chansons de manière humoristique. J’aime interagir avec le public et les préparer à une chanson plus dramatique. Cependant, c’est un show très équilibré. En guise de souvenir, les gens pourront aussi se procurer un minialbum contenant quatre de mes nouvelles chansons», conclut-elle.

Photo : En primeur, le public nord-côtier aura l’opportunité d’entendre les nouvelles chansons qui figureront sur le prochain disque de Viviane Audet. Lors de ce spectacle, elle sera accompagnée de son conjoint, le musicien Robin-Joël Cool. Fidèle à ses habitudes, elle interagira grandement avec le public dans un cadre qui se veut fort intimiste. (Photo : courtoisie)

Partager cet article