Collectif de la dérive: Des interventions pour transformer le milieu urbain

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 30 juillet 2013
Temps de lecture :

Un vernissage de l’exposition Détournements urbains réalisée par le Collectif de la dérive s’est déroulé à la salle l’Aquilon de la Bibliothèque Louis-Ange Santerre, le 26 juillet. Cette dernière sera présentée jusqu’au 7 septembre.

Dans cette exposition, le Collectif de la dérive a réuni plusieurs photos présentant les diverses interventions réalisées par ce regroupement d’artistes en arts visuels en 2011-2012.

«C’est vraiment comme une rétrospective. On fait des trucs spontanés. Ça reste donc peu sur le terrain. Très souvent, ce n’est vu que par les passants. On trouvait intéressant de répertorier tout ça en image», a précisé la coresponsable du regroupement, Catherine Arseneault.

Durant ses interventions sur le terrain, le Collectif de la dérive s’associe très souvent avec des artistes d’autres domaines connexes. Celui-ci s’amusant à faire des détournements urbains et à créer des installations participatives, ce qui contribue à apporter des changements temporaires au milieu urbain.

En plus des photos que l’on y retrouve, cette exposition s’accompagne aussi de courtes vidéos réalisées et montées par Marc-Antoine Mageau.

PHOTO: On voit ici Catherine Arseneault et Richard Ferron, les deux responsables du Collectif de la dérive. Ce sont les cerveaux à l’arrière de la plupart des interventions du regroupement d’artistes en arts visuels. (Photo : Christine Dufour)

Partager cet article