Bénévolat : Rivière-Pentecôte célèbre Pierrette S. Gaumont

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 19 juin 2013
Temps de lecture :

Pierrette S. Gaumont, 83 ans, pratique le bénévolat depuis sa plus tendre enfance. Son dernier bébé, l’organisme PARACAN a été mis sur pied, il y a vingt ans. Cet anniversaire, ainsi que l’initiative de Mme Gaumont ont été soulignés samedi à la salle communautaire de Rivière-Pentecôte.

PARACAN provient des mots paralysie et cancer. Les citoyens de Pentecôte qui sont handicapés, atteints de paralysie cérébrale, de cancer ou grands brûlés peuvent se déplacer dans les grands centres en toute quiétude, afin de recevoir les traitements qui ne sont pas donnés dans la région. Ceux qui ont besoin de se déplacer à Port-Cartier et à Sept-Îles pour recevoir des traitements sont aussi aidés financièrement par l’organisme.

«Le CLSC donne un certain montant d’argent pour le déplacement du malade. Cette somme est remise seulement qu’au retour de la personne», explique Mme Gaumont. Plusieurs n’ont pas les moyens de payer ces déplacements. PARACAN donne l’argent avant le départ pour le déplacement et pour le repas. Au retour, les gens remettent à l’organisme la somme reçue du CLSC.

PARACAN est principalement financé par les organismes de la région. Mme Gaumont déplore cependant, le manque d’aide des entreprises du secteur.

Soirée annuelle de levée de fonds
La salle communautaire comptait une soixantaine de personnes qui ont contribué à la levée de fonds annuelle, se déroulant en même temps. En effet, un prix d’entrée de 5$ et le coût du repas, aussi de 5$, étaient entièrement remis à l’organisme fondé en 1993 par Mme Gaumont. Mme Gaumont et les membres du comité ont aussi demandé l’aide de commanditaires.

L’Association Marie-Reine de Port-Cartier, la Caisse populaire de Pentecôte, le Club Rotary de Sept-Îles, Les Folies féminines de Sept-Îles, le Syndicat des Métallos et la Ville de Port-Cartier ont également contribué. C’est un montant total de 10 763,24$ qui a été amassé à la fin de la soirée.

Don-surprise
La mairesse de Port-Cartier, Laurence Méthot, était sur place et a remis à Mme Gaumont un chèque-surprise. «J’ai appelé le directeur des communications d’ArcelorMittal à Montréal et je lui ai demandé de faire quelque chose pour PARACAN», a expliqué à l’assistance, Mme Méthot. Mme Gaumont était très heureuse de recevoir une somme de 500$ pour son organisme.

Hommage bien senti
La générosité de Pierrette S. Gaumont a aussi été reconnue par des membres du comité. «C’est une reine et ce soir c’est notre reine. 70 ans de bénévolat et plein de médailles; comme un vrai p’tit colonel, même si elle les portait, ces médailles ne parviendraient pas à cacher son immense cœur!»

La Reine de «cœur» de Rivière-Pentecôte a contribué à la naissance de plusieurs organismes chez elle : Les Filles d’Isabelle, Les Chevaliers de Colomb, La Croix-Rouge, Le Club Lions, Le Club de l’âge d’or et PARACAN. Mme Gaumont a reçu par ses pairs, une rose éternelle. La dame était contente et fière de voir son travail, ainsi souligné. «C’est ma mère qui m’a inculqué cette conscience d’aider mon prochain» a-t-elle expliqué.

Encore plus de générosité!
Grâce à une somme de 1500$ provenant de Centraide, Mme Gaumont aide des gens à manger, achète du matériel scolaire lors de la rentrée et a déjà payé des frais dentaires pour un enfant. Pierrette S. Gaumont a reçu l’an dernier la médaille du mérite nord-côtier pour ses actions communautaires.

Depuis 1993, PARACAN a donné plus de 121 000$ et aidé plus de 100 personnes à Rivière-Pentecôte.

Texte: Dominique Séguin

Partager cet article