Après 82 jours : Jeannette Pilot met un terme à sa grève de la faim

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 25 mars 2013
Temps de lecture :

Jeannette Pilot a finalement accepté de mettre un terme à sa grève de la faim, entamée le 1er janvier dernier, après avoir eu des échanges satisfaisants avec l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador. L’APNQL, en collaboration avec Innu Takuaikan Uashat mak Mani-Utenam (ITUM), identifiera un conseiller juridique indépendant pour accompagner les individus visés par des injonctions, émises après que des Innus eurent barré la route 138, l’hiver dernier.

Jeannette Pilot a recommencé à s’hydrater après avoir discuté avec le chef de l’APNQL, Ghislain Picard, samedi. L’Assemblée, qui a salué «le courage exceptionnel» de l’Innue, a assuré à Mme Pilot qu’elle continuerait à défendre les droits ancestraux des premières nations. «Je suis cependant convaincu que le geste de Jeannette a déjà eu un effet important, a déjà contribué à ramener les enjeux des premières nations sur le devant de la scène. Je lui demande maintenant de voir à sa santé, de récupérer ses forces pour continuer son combat avec tous ceux et celles qui partagent ses convictions», a expliqué le chef Picard, dans un communiqué.

«J’avais demandé que les injonctions liées aux blocus de la route soient abandonnées, explique l’Innue. Mais c’était impossible pour l’instant.» Selon elle, l’APNQL aurait assuré qu’elle identifierait un conseiller indépendant pour l’accompagner dans le processus judiciaire. Mme Pilot est visée par une injonction pour avoir participé au barrage de la route 138 en 2012, pour manifester contre le Plan Nord et la mise en chantier du projet Romaine.

«Les accusations portées à l’égard des manifestants pour avoir défendu leurs droits devaient être défendues, non seulement pour moi, mais pour l’ensemble des Innus qui ont crié à la défense de notre peuple. Il fallait regarder nos enfants et petits-enfants et leur laisser de l’espoir pour un avenir meilleur», a publié Mme Pilot sur sa page Facebook.

Le Journal n’a pu s’entretenir avec un représentant de l’APNQL avant d’aller sous presse.

Bilan médical
Jeannette Pilot, qui a cessé de s’hydrater complètement pendant dix jours, a subi un bilan médical dimanche. «Tout va bien, mes reins, mes poumons sont corrects, a expliqué Mme Pilot. Mon potassium est très bas par contre, j’attends aussi d’autres résultats.» L’Innue, qui a perdu plus de 40 livres, a recommencé à s’hydrater et à s’alimenter graduellement.

«Je demande pardon du plus profond de mon être si, j’en ai choqué plusieurs, mais je devais le faire, peu importe le moyen que je devais utiliser. Il fallait ouvrir cette porte pour un meilleur dialogue, celui d’emprunter le même sentier qui est de défendre ensemble notre peuple, pas celui du gouvernement, car on est un peuple avant tout. Pardonnez-moi pour mon geste», a conclu Mme Pilot, sur le réseau social.

Jeannette Pilot a entamé sa grève de la faim en appui à la chef de la communauté d’Attawapiskat, Theresa Spence, symbole d’Idle No More. Une seconde Innue de Uashat mak Mani-Utenam, Aniesh Vollant, avait également entrepris une grève similaire avant d’y renoncer, pour des raisons personnelles, après une quarantaine de jours.

(Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article