Philippe B : La musique sous toutes ses formes

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 27 février 2013
Temps de lecture :

L’auteur-compositeur-interprète, Philippe B, assurera la première partie du spectacle «Rayon X» de la compagnie Maribé sors de ce corps présenté le 28 février à 20h au Centre des arts de Baie-Comeau et le 2 mars à 20h à la Salle Jean-Marc-Dion. Une collaboration qui allait de soi puisque c’est lui qui a signé la trame musicale de ce spectacle dans lequel il est en permanence sur scène, à titre de musicien.

Avec trois albums à son actif, Philippe B fait lentement sa marque dans l’industrie musicale. Son plus récent disque a reçu d’excellentes critiques puisque ce dernier s’est permis d’ajouter des échantillonnages de musique classique. On y retrouve entre autres du Vivaldi, Strauss, Ravel, Tshaïkovsky et Schubert. «C’était l’élément déclencheur de l’album. Cette contrainte lui a donné une direction.»

Dans le milieu musical québécois, Philippe B est reconnu comme un artiste carburant au défi. C’est pour ce faire qu’il porte de nombreux chapeaux. Parfois, il accompagne comme musicien certains artistes tels que Salomé Leclerc, Mara Tremblay et Pierre Lapointe. Il a même coécrit quatre chansons de son disque précédent « Les sentiments humains » dont le Bar des suicidés qui a connu un énorme succès sur les ondes radio.

À d’autres moments, Philippe B travaille aussi dans l’ombre à titre de réalisateur. Récemment, il l’a fait pour Carl-Éric Hudon et Les Sœurs Boulay dont le premier disque « Le poids des confettis » sera lancé le 26 mars. Il a aussi coréalisé l’album d’un groupe anglophone montréalais, Groenland qui paraîtra le 16 avril sur l’étiquette Bonsound.

Une offre incroyable
«Quand Marie Béland, la chorégraphe de Maribé sors de ce corps, m’a demandé de travailler avec sa troupe, je n’ai pas vraiment hésité. Je me suis engagé pleinement dans le processus de création. J’ai pris part à la plupart des répétitions et c’est là que la musique de Rayon X a pris forme, a-t-il tenu à préciser. Même si en majeure partie instrumentale, j’y chante aussi une chanson que l’on retrouve sur mon plus récent disque, Marie. La seule pièce sur laquelle il n’y a pas d’échantillonnage de musique classique.»

Dans « Rayon X : a true decoy story », cinq interprètes dévoilent au public l’envers du décor. Ceux-ci tentent ainsi d’expliquer comment une œuvre se crée en passant au peigne fin le processus de création. Ils vont même jusqu’à s’adresser directement au public lors du spectacle. En créant ce spectacle, la chorégraphe voulait parler des codes de la danse contemporaine. Elle voulait aussi expliquer au public la relation qui lie l’interprète aux spectateurs.

Selon Philippe B, ce spectacle de Maribé sors de ce corps pourrait permettre à un nouveau public de se familiariser avec l’univers de la danse contemporaine. Il va même jusqu’à dire que c’est là aussi une belle occasion de le découvrir sur scène. «Jusqu’à maintenant, j’ai vu plusieurs spectacles de danse contemporaine et je me dois d’admettre que celui-ci est le plus accessible que j’ai vu, conclut-il. Il ne fait aucun doute que la chorégraphe et ses interprètes ont tout mis en place pour changer la vision parfois négative qu’a le public de ce mode d’expression artistique. »

Philippe B est un artiste qui carbure au défi. Il aime toucher aux diverses facettes du métier de musicien et d’interprète. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article