Agrandissement Québec verse 4,77 millions $ au Cégep de Sept-Îles

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 29 janvier 2013
Temps de lecture :

Le Cégep de Sept-Îles reçoit une aide de 4,77 millions $ du gouvernement québécois, pour la construction de locaux destinés à l’enseignement du programme de technologie de maintenance industrielle. Le ministre de l’Enseignement supérieur, Pierre Duchesne, mise ainsi sur ce qu’il qualifie «d’une richesse naturelle importante de la région» : les jeunes cerveaux de demain.

Lors de son passage au Cégep de Sept-Îles vendredi, Pierre Duchesne a souligné le rôle stratégique des cégeps dans le développement économique des régions, notamment pour combler un manque de main-d’œuvre. «Notre gouvernement ne remet pas en question l’importance des cégeps. Il faut bien former nos jeunes cerveaux. C’est une richesse importante, la richesse de notre jeunesse», s’est-il exclamé.

Le montant de 4,77 millions $ au Cégep de Sept-Îles devrait permettre la construction d’un nouveau bâtiment pour les laboratoires du programme technique, ainsi que les locaux de l’Institut technologique de maintenance industrielle. L’établissement scolaire doit agrandir son espace de plus de 1200 mètres carrés pour répondre à l’augmentation de l’effectif étudiant.

«Cette annonce consolide notre expertise en matière d’industrie lourde, on ajoute une pièce de plus à notre puzzle, s’est réjoui le directeur général du Cégep de Sept-Îles, Donald Bherer. Cela va bien avec le développement de nos infrastructures, on augmente nos capacités d’accueil, on diversifie notre formation et nos domaines de recherche», a-t-il ajouté.

La construction du nouveau bâtiment devrait être amorcée dès cet été. Le pavillon pourrait accueillir ses premiers étudiants en janvier 2014.

L’association étudiante satisfaite
Des membres du comité exécutif de l’Association étudiante du Cégep de Sept-Îles ont pu s’entretenir quelques minutes avec le ministre responsable de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie. Ils se sont réjouis de l’aide octroyée par le gouvernement. «On se sent oubliés en région, c’est une très belle nouvelle, ont-ils déclaré. Mais on a aussi la chance d’être un des cégeps les plus subventionnés par des partenaires privés», ont-ils souligné.

Pas encore d’université sur la Côte-Nord
En ce qui concerne le développement universitaire sur la Côte-Nord, Pierre Duchesne admet qu’il n’a pas de réponses rapides à donner, «on en est pas encore au stade de créer une nouvelle université au Québec».
Le ministre Duchesne a cependant poursuivi sa journée en allant à la rencontre des représentants de l’Aluminerie Alouette, qui se sont déjà engagés à investir 10 millions $ dans la construction d’un pavillon universitaire, qui abriterait leur chaire de recherche sur le carbone. «C’est un dossier positif, nous allons en discuter et nous assurer que le projet soit mené correctement avec les gens du milieu», a-t-il conclu.

Alors qu’il participera au 4e sommet sur l’éducation, qui se tiendra à Rimouski le 25 et 26 février prochain, le ministre promet que la question d’un plan de développement pour l’avenir des universités avec un financement plus stable sera étudiée.

Le député de René-Lévesque, Marjolain Dufour, le directeur des études, Marc Lavoie, le ministre Pierre Duchesne, la députée de Duplessis, Lorraine Richard et le directeur général du Cégep de Sept-Îles, Donald Bherer. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article