Défi «Rêver l’aluminium» : Les élèves de l’école Jean-du-Nord deviennent des concepteurs

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 23 janvier 2013
Temps de lecture :

La deuxième édition du défi «Rêver l’aluminium» a débuté le 15 janvier dernier à l’école Jean-du-Nord de Sept-Îles. Encadrés par des professionnels du monde industriel, les élèves de secondaire 3 ont jusqu’au mois de mars pour concevoir de nouvelles pédales de vélo moulées en aluminium. Le défi : apporter une valeur ajoutée au produit de l’entreprise cliente.

De l’apprentissage théorique à la conception pratique, c’est un jeu de rôle à grandeur réel qui est offert aux jeunes étudiants de l’école Jean-du-Nord, dans le cadre de leur cours sciences et technologie. L’établissement scolaire se transforme en usine, les classes représentent un département, les enseignants portent le chapeau de superviseurs et les élèvent deviennent des concepteurs.

«On veut montrer aux jeunes que la vraie vie dans le domaine des sciences, c’est full trippant», s’est exclamée, Louise Falardeau, responsable de la formation continue Humanis au cégep de Chicoutimi, dans le rôle de directrice de production. «C’est aussi une bonne manière de trouver de la relève ou d’inciter les jeunes à ne pas se fermer de porte dans leur choix de carrière professionnelle future», a-t-elle ajouté.

Pour la directrice de l’école, Lise Madore, c’est une bonne façon pour les jeunes de passer de la théorie à la pratique. «Le défi leur montre un aspect concret du monde de l’industrie et des affaires. La première édition a eu beaucoup de succès auprès des élèves, et on sent encore beaucoup d’enthousiasme cette année», a rapporté Mme Madore.

Le défi
Les étudiants «concepteurs » doivent proposer à leur client, la Ville de Sept-Îles, un nouveau modèle de pédale de vélo tout en répondant à des critères techniques, de communication et de marketing. La direction de l’entreprise, des représentants de l’industrie et du secteur de la métallurgie, va encadrer les concepteurs par des formations sur l’aluminium et sur la notion de valeur ajoutée.

Les élèves devront notamment présenter leurs dessins techniques, fabriquer leur prototype et expliquer leur démarche, leur concept et sa valeur ajoutée, ainsi qu’élaborer un diagnostic de leur prototype. Ils seront également évalués sur des aspects de santé et sécurité du travail, d’implication, d’assiduité et de qualité du français. Le gagnant du défi recevra un vélo d’une valeur de 1700$ muni des pédales moulées en aluminium selon son concept.

La gagnante de l’an passé, Justine St-Gelais a beaucoup apprécié son expérience. «J’ai bien aimé l’aspect dessin technique et ça m’a donné envie de poursuivre mes études dans ce domaine», a-t-elle déclaré. Justine a remporté la première édition du défi à l’école Jean-du-Nord en présentant un modèle de pédale de vélo en forme de barrage hydroélectrique.

Lancement du défi « Rêver l’aluminium» à l’école Jean-du-Nord, le 15 janvier dernier. (Photo – Le Nord-Côtier)

Partager cet article