Sept-Îles lance un livre souvenir sur la municipalité

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 12 Décembre 2012
Temps de lecture :

Le foyer de la Salle de spectacle Jean-Marc-Dion a récemment été le théâtre du lancement de «Sept-Îles – empreintes et contrastes», un ouvrage qui se présente sous la forme d’un livre photo dans lequel on retrouve de courts textes écrits par des auteurs nord-côtiers ainsi que le portrait de plusieurs personnes qui ont laissé leur marque à Sept-Îles.

«C’est un heureux événement, une naissance», a déclaré le maire de Sept-Îles, Serge Lévesque. «Les personnes qui ont contribué à ce livre sont nombreuses. Il se veut différent. Il ne se présente pas comme un livre d’histoire puisque c’est surtout la nature et l’humain qui y sont en vedette par le biais de la photographie. Le choix des acteurs a été fait de manière judicieuse. Nous avons choisi des personnes qui sont, à leur façon, des ambassadeurs. C’est un beau cadeau que la ville pourra offrir à ses invités de marque et que ses citoyens pourront aussi se procurer.»

La Ville chérit ce projet depuis longtemps, comme en témoigne la fébrilité de la responsable du dossier culture au conseil municipal, Lorraine Dubuc-Johnson. «Le lancement de ce livre est un événement remarquable puisque son idée a pris forme dès 2006. Il est le résultat d’une collaboration étroite entre plusieurs acteurs et surtout d’échanges constants. C’est un livre intemporel à offrir en cadeau et à déposer sur une table de café», souligne-t-elle.

Le lancement de «Sept-Îles – empreintes et contrastes» s’est effectué en présence de l’ancienne rédactrice en chef du Devoir et ex-directrice de la Bibliothèque nationale du Québec, Lise Bissonnette, qui a accepté de signer la préface de cet ouvrage. «Je connais Mme Dubuc-Johnson depuis longtemps. On s’est rencontré à Rouyn-Noranda et elle m’a demandé de signer la préface du livre. Au début, j’étais hésitante, car je ne viens pas d’ici, confie Mme Bissonnette. Je me dois toutefois de constater que l’esprit de la ville est bien représenté. C’est là une entreprise magnifique. Je félicite tous ceux qui ont travaillé à sa production, car ce livre est sublime.»

Plusieurs personnes d’ici ont travaillé à ce livre souvenir dont une photographe de Sept-Îles, Christine Blainey. À celle-ci s’ajoute également une animatrice de Radio-Canada à la retraite, Louise Savard, qui a rencontré une douzaine de personnalités provenant de Sept-Îles et oeuvrant dans différents milieux tels que Florent Vollant, Myriam Caron, Denis Thériault, Guy Carbonneau, Élizabeth Blais et Claudette Villeneuve. De son côté, Hélène Bouchard a travaillé à la recherche de textes provenant d’auteurs nord-côtiers.

«Sept-Îles – empreintes et contrastes» est en vente dès maintenant au coût de 50 $ aux endroits suivants : Bibliothèque Louis-Ange-Santerre, Musée régional de la Côte-Nord, Librairie Côte-Nord et Librairie Maison du bouquineur. Un livre bilingue qui n’est disponible qu’à 6 000 exemplaires. Il y a fort à parier que cet ouvrage qu’il fera l’objet d’autres impressions dans un proche avenir. Un simple coup d’œil au livre permet de constater que Sept-Îles a désormais un souvenir de qualité à offrir aux visiteurs et à ses citoyens.

Le maire de Sept-Îles, Serge Lévesque, et la responsable du dossier culture à la Ville de Sept-Îles, Lorraine Dubuc-Johnson (à droite), sont ici accompagnés de la photographe Christine Blainey.

Partager cet article