Le remaniement ministériel joue en faveur de la Côte-Nord

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 11 Décembre 2012
Temps de lecture :

Plusieurs intervenants du monde politique, économique et social avaient déploré l’absence des élus de la Côte-Nord au sein du gouvernement Marois. À la suite du premier remaniement ministériel la semaine dernière, le député de René-Lévesque Marjolain Dufour devient responsable de la Côte-Nord, alors que sa collègue de Duplessis Lorraine Richard accède au poste d’adjointe parlementaire du ministre des Transports. Ces deux nominations ont de quoi réjouir la communauté nord-côtière.

En plus d’être responsable de la Côte-Nord, M. Dufour est également nommé whip en chef du gouvernement, c’est-à-dire qu’il devra jouer le rôle de préfet de discipline du PQ en s’assurant notamment que les élus soient présents au moment des votes et suivent les consignes du parti. Dans ses fonctions d’adjointe au ministre des Transports, Mme Richard sera notamment responsable de la politique maritime du gouvernement du Québec.

Le président de Développement économique Sept-Îles (DÉSI), Luc Dion, voit d’un bon oeil ces deux nominations. «Avec nos députés qui accèdent aux réels pouvoirs, je pense que l’on va gagner en efficacité et crédibilité», a-t-il déclaré.

M. Dion s’est dit rassuré de la nomination de Marjolain Dufour comme responsable de la Côte-Nord. «C’était toujours problématique lorsque des députés qui ne sont pas de la région sont chargés de nous représenter. Ce n’est pas naturel d’aller s’adresser à quelque du Saguenay-Lac-Saint-Jean ou du centre de Montréal. M. Dufour est quelqu’un de très accessible et au courant des enjeux». a-t-il souligné.

Point névralgique
Le président de DÉSI a également salué la nouvelle position de Lorraine Richard. «C’est une bonne nomination pour Mme Richard, la question des transports est un point névralgique, c’est important qu’un de nos élus soit à ce poste. Il y a beaucoup de problèmes d’entretien sur la route 138 et le désenclavement de la Basse-Côte-Nord. On sait que Mme Richard avait beaucoup de préoccupation sur ces questions», a-t-il ajouté.

De son côté, le président de la conférence régionale des élus de la Côte-Nord, Julien Boudreau, estime que la région n’a jamais été aussi bien représentée au sein du gouvernement depuis plus de trente ans. «La Côte-Nord compte depuis plusieurs années sur les députés qui ont à cœur la Côte-Nord et son développement. Aujourd’hui avec les nouvelles responsabilités qui leur sont confiées par la première ministre, Mme Richard et M. Dufour sont encore mieux placés pour contribuer à l’avancement des dossiers de la région», a-t-il indiqué.

Quant au maire de Sept-Îles, Serge Lévesque, il s’est aussi réjoui de ce remaniement. «Les nouvelles fonctions des deux députés vont être un appui de plus pour la région. Les fonctions qu’on leur a données concernent des enjeux de la Côte-Nord, a-t-il déclaré. De plus, ils sont très au fait des dossiers, ce sont des personnes à l’écoute et proches des gens et je suis très satisfait de poursuivre mon travail avec eux», a ajouté le maire.

Le directeur de Transit Sept-Îles, Doris Nadeau, très impliqué dans la vie associative de la ville, attend pour sa part de voir les résultats. « On a en tiré du fait que les élus de la région soient promus, on a tous à espérer plus, mais on attend de voir les actions. On a eu beaucoup de promesses, mais peu d’action avant, du fait qu’ils étaient des élus de l’opposition», a-t-il fait savoir.

Lorraine Richard a été nommée adjointe parlementaire du ministre des Transports, Marjolain Dufour devient responsable de la Côte-Nord. (Photo – Ministère du Conseil exécutif).

Partager cet article