Le blocus se poursuit à la Romaine

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 14 novembre 2012
Temps de lecture :

Le blocus de l’accès au chantier du complexe hydroélectrique sur la rivière Romaine par l’Association des gens d’affaire de la Minganie (AGAM) et des opposants au projet est toujours en cours. Les organisateurs de la manifestation craignent des débordements en raison de ce qu’ils estiment être de «l’indimidation policière».

Depuis mardi à l’aube l’AGAM, appuyé par des membres des communautés innues de la région ont érigé une barricade au kilomètre 1 de l’accès au chantier. Les manifestants réclament l’installation du quartier général du complexe hydroélectrique à Havre-Saint-Pierre, comme il avait été promis par Hydro-Québec, ainsi que des retombées plus importantes pour la Minganie.

Selon les organisateurs, hier soir, 125 personnes étaient encore présentes sur le site pour faire valoir leur mécontentement. Mais le groupe dénonce une intimidation policière envers les manifestants. Le chargé de projet de l’AGAM, Guy Bouchard, a rapporté ce matin que les personnes présentes ont été photographiées par la police et menacé d’avoir un dossier criminel. Selon M. Bouchard, «on se serait cru dans les années 80, avant l’ère des reportages en direct, de Facebook et de Twitter».

Les manifestants disent d’ailleurs craindre l’intervention de la brigade anti-émeute de la Sûreté du Québec, qui aurait été aperçue en direction est sur la route 138 ce matin.

Les manifestants (Photo – Agam)

Partager cet article