Des Scandinaves s’intéressent au Port de Sept-Îles

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 26 juin 2012
Temps de lecture :

Une importante délégation formée de représentants d’autorités portuaires scandinaves a fait escale à Sept-Îles la semaine dernière pour s’inspirer de l’expertise du Port de Sept-Îles en matière de développement économique rapide. Tout comme ici, les Scandinaves jonglent avec une phase de prospérité intense notamment grâce à la santé du fer sur le marché mondial.

Des représentants des ports des villes de Narvik (Norvège), de Roscoff (Allemagne), de Kokkola (Finlande) et de l’Administration nationale des Transports de la Suède se sont arrêtés à Sept-Îles les 18 et 19 juin dernier. «C’était vraiment une visite exploratoire», a fait savoir le leader du groupe, le directeur du Port de Narvik, Rune J. Arnoy.

Le Port de la Norvège manutentionne en moyenne 18 millions de tonnes de fer par année. D’ici 2020, le volume d’activités devrait passer à 55 millions de tonnes. «Nous faisons face à une importante phase d’expansion. Nous savons que Sept-Îles a passé par là et qu’ils le feront de nouveau à court terme. (…) Nous avons à apprendre de leur expérience», a renchéri M. Arnoy.

La délégation a notamment été à même de constater le travail réalisé en étroite collaboration avec le Port, la Ville de Sept-Îles et les autorités en place. «Le gouvernement canadien supporte également le Port, ce qui n’est pas le cas dans notre pays, mais il y a un réel avantage à travailler de la sorte», a ajouté le Norvégien.

Les enjeux de logistique au niveau du transport de minerai de fer, des infrastructures à développer ainsi que les meilleures pratiques au niveau de la gestion et du développement ont également été au cœur des discussions durant la visite de la délégation. «Nous espérons revenir bientôt pour aller plus en profondeur sur certains détails», a laissé savoir M. Arnoy, qui devait s’envoler pour Montréal et Halifax avant de retourner chez lui.

Un rayonnement important
Pour Développement économique Sept-Îles, qui a coordonné la visite de la délégation, il s’agit là d’un rayonnement intéressant supplémentaire pour le Port de Sept-Îles. «Le Port est le principal actif économique de Sept-Îles, des visites comme celles-là permettent de tisser des liens», a avancé le commissaire industriel, Christian Denis.

Des visites des principales industries de la région ont également été organisées pendant le séjour. Par ailleurs, le Plan Nord n’est pas sans apporter son lot d’intéressés dans la région. Le 18 juin, une autre mission économique a eu lieu à Sept-Îles à laquelle plusieurs acteurs économiques de Montréal ont pris part.

La délégation de représentants d’autorités portuaires de pays scandinaves lors de leur passage à Sept-Îles. (Photo : Le Nord-Côtier)

Partager cet article