Show du dernier train: Florent Vollant invite Guy Bélanger et Shaushiss

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 08 Décembre 2011
Temps de lecture :

Devenu une tradition, Florent Vollant présente pour une huitième année son habituel spectacle de fin d’année, le 14 décembre prochain, à la Salle Jean-Marc-Dion. En plus des habituelles chansons de Noël et de ses propres chansons, l’artiste de Mani-Utenam a invité l’harmoniciste Guy Bélanger et le jeune innu Shaushiss.

Après sept ans, on peut affirmer sans aucun doute que le spectacle de fin d’année de Florent Vollant est attendu, d’autant plus que c’est habituellement plein à craquer. «Maintenant, c’est connu, il y a des attentes. Des enfants aux grands-parents, on vient de partout sur la Côte-Nord. C’est un moment de fraternité», souligne le musicien. Il invite encore une fois les non-autochtones à se joindre à la fête. «C’est un moment de rassemblement, pas seulement pour les Innus. Pour tout le monde.»

Guy Bélanger

Guy Bélanger

Sur scène aussi, ça se mélange. «C’est un privilège de pouvoir se mélanger, et on le fait naturellement. Tout le monde veut partager sa musique.» L’un de ces invités est Guy Bélanger, un maître de l’harmonica. «Guy, c’est quelqu’un qui est dans l’entourage d’amis. Il joue avec Gilles Sioui et André Lachance. On a un lien de parenté à travers la musique», explique Florent, avant de le vanter. «Il est très talentueux, très musical. J’aime ce qu’il fait. C’est un des meilleurs dans ce qu’il fait.»

L’autre invité vient de beaucoup moins loin que Guy Bélanger, étant lui aussi un jeune homme de Mani-Utenam. «Shaushiss fait plus dans le country et le folk, raconte l’ancien de Kashtin qui aime faire découvrir les jeunes talents autochtones. Il a fait un album et je trouve qu’il mérite d’avoir une visibilité et une belle scène. Il faut beaucoup d’efforts et je veux l’encourager.»

Mais cette soirée est beaucoup plus qu’un spectacle. C’est aussi de l’animation, des prix de présence et, surtout, une communion. «On n’est pas subventionné, mais on est commandité. On a des partenaires qui sont fiers d’être là. Je suis très fier de ce spectacle.»

Partager cet article