Procès George Evarts : l’accusé se fera entendre mercredi

Procès George Evarts : l’accusé se fera entendre mercredi

George Evarts sera interrogé mercredi après-midi au palais de justice de Sept-Îles.

Crédit photo : Le Nord-Côtier

George Evarts, l’Américain qui avait accidentellement tiré sur un compagnon de chasse lors d’un séjour sur l’île d’Anticosti en novembre 2015, devra témoigner mercredi. Amorcé lundi, le procès de l’homme accusé d’usage négligent d’une arme à feu se poursuit au palais de justice de Sept-Îles.

Le chasseur de 56 ans en était à sa dernière journée d’un voyage de chasse de quatre jours sur l’île Anticosti lorsque ce dernier a aperçu, au loin, une silhouette ressemblant à celle d’un cerf. Après avoir tiré en direction de la silhouette, l’Américain a entendu un cri humain. Il venait de tirer sur la jambe de son compagnon de chasse, Jeffrey Poirier.

Depuis le début du procès, plusieurs autres chasseurs ont été appelés à la barre. Il a notamment été question des conditions météo brumeuses qui régnaient le jour de l’accident.

Mardi, la victime a livré son témoignage. Il a dit porter une veste de chasse lorsqu’il a été atteint.

Par la suite,  l’agent de la Sûreté du Québec, André Voyer, a présenté une liste de photos des objets retrouvés sur et aux alentours des lieux de l’incident. Même si l’agent a spécifié ne pas être considéré comme un expert en balistique et en armes à feu, il a quand même été interrogé sur la qualité du télescope de l’arme de l’accusé et sur la veste de chasse portée par l’accusé.

Deux autres agents de la Sûreté, ceux responsables d’interroger l’accusé au lendemain de l’accident, ont également été appelés à témoigner. La défense a remis en question l’admissibilité de l’un des rapports de témoignage rédigé en français par l’un des policiers, alors que la conversation avec M. Evarts s’est déroulée en anglais. Après avoir entendu les délibérations entre la couronne et la défense, la juge Andrée St-Pierre a confirmé l’admissibilité du rapport.

Mentionnons également que M. Evarts fait l’objet d’une poursuite civile de 3,5 millions déposé par Jeffrey Poirier. Ce procès aura lieu aux États-Unis.

Mercredi après-midi, George Evarts sera à son tour interrogé.