Sept-Îles hérite du pôle d’innovation pour la Côte-Nord

Photo de Jean-Christophe Beaulieu
Par Jean-Christophe Beaulieu
Sept-Îles hérite du pôle d’innovation pour la Côte-Nord
L’équipe du CEVI à Sept-Îles, qui sera amenée à prendre de l’expansion.

C’est finalement le Centre d’entrepreneuriat et Valorisation des Innovations de Sept-Îles (CEVI) qui sera l’hôte du pôle d’innovation pour la région. La Côte-Nord aura dû faire consensus et s’entendre pour y arriver.

L’ancien premier ministre Philippe Couillard avait annoncé en février 2018 vouloir développer des «pôles d’innovation» dans chaque région de la province.

Ces pôles, qui viseraient à stimuler l’entrepreneuriat, la créativité et l’innovation, permettraient de «laisser émerger un nouveau modèle de développement régional, plutôt que de le dicter de Québec», avait indiqué M. Couillard. Il avait été convenu d’octroyer 400 000$ par région en ce sens.

C’est finalement le CEVI à Sept-Îles qui obtient la responsabilité et le financement pour établir le pôle d’innovation régional.

Étant donné l’immensité du territoire, les différents acteurs régionaux avaient toutefois eu de la difficulté à s’entendre. Ainsi, trois projets distincts avaient été présentés au gouvernement provincial en 2018. Les trois furent refusés.

«On nous avait bien avertis sur la Côte-Nord, il n’y aura pas deux projets, mais bien seulement un pour l’ensemble de la région, alors entendez-vous. Ce fut un peu plus long que les autres régions, étant donné notre situation bien particulière», explique le maire de Sept-Îles Réjean Porlier, faisant référence aux six MRC, de Tadoussac à Blanc-Sablon.

Au service des entreprises de toute la région

Le rôle du CEVI, inauguré en 2017, sera ainsi élargi à tout le territoire. En tant que pôle d’innovation, l’organisation soutiendra les entreprises et contribuera par exemple à développer de nouvelles idées qui pourront éventuellement être commercialisées.

«Comment on fait notre région aujourd’hui pour tirer notre épingle du jeu dans une économie mondiale? Il faut constamment être à l’affut des nouvelles technologies et de l’innovation. Le CEVI aidera les entreprises à prendre les virages nécessaires en ce sens», laisse entendre M. Porlier.

Selon le maire de Sept-Îles, les autres MRC n’ont pas à s’inquiéter de la représentativité du pôle d’innovation, qui aura véritablement une portée et un rayonnement régional.

«On s’en assure en ayant une gouvernance qui représente l’ensemble de la région, puisque chaque MRC aura un siège sur le conseil d’administration du CEVI. Elles auront toute une influence sur le devenir de l’initiative».

Il ajoute que les expertises de chaque coin de la région, le créneau industriel de Sept-Îles et celui forestier de Baie-Comeau par exemple, se trouveront unifiées et profiteront à toute la Côte-Nord. Et comme la majeure partie de l’équipe du CEVI sera à Sept-Îles, l’objectif est d’avoir éventuellement des ressources sur tout le territoire.

Partager cet article