Dame Nature pourrait rajouter une couche dès jeudi

Par Jean-Christophe Beaulieu 12:00 AM - 21 janvier 2019
Temps de lecture :

Quinze centimètres de neige devraient tomber entre cette nuit et demain.

Ce sont 27 cm qui sont tombés depuis dimanche soir et le prochain système de précipitations s’amène dès jeudi. Plusieurs tronçons de la route 138 sont fermés en ce lundi, tandis que la visibilité est mauvaise ou nulle aux endroits où elle demeure ouverte à la circulation.

Une quantité non négligeable de neige est tombée dans les derniers jours sur la région de Sept-Îles. Le froid aura quant à lui certainement fait diminuer les sorties de plusieurs en fin de semaine dernière. Dans la nuit de samedi à dimanche, le thermomètre a atteint -37,1. Le record remonte à 1975, où il avait fait -37,8 à pareille date.

15 cm ou plus

Depuis dimanche soir, 27 cm de neige ont tombés sur Sept-Îles. Le gros de l’accumulation est passé explique Alexandre Parent, météorologue pour Environnement Canada.

«C’est vraiment jeudi qu’il faut surveiller, un autre système important s’amène. Une quinzaine de centimètres, peut-être même un peu plus, sont attendus. Ça sera plus calme par la suite», souligne-t-il.

D’ici là, ce sera plutôt de petites quantités de neige intermittente qui recouvriront la région.

Pas de traversier

Les conditions météorologiques n’épargnent pas les transports. La traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout est fermée depuis dimanche. La Société des Traversiers du Québec informe toutefois que le service reprendra dès le mardi 22 janvier, de Matane vers Godbout à 8h.

La route 138 est quant à elle couverte de Baie-Comeau à Mingan. Plusieurs tronçons sont fermés à l’est de Havre-Saint-Pierre.

«La visibilité est réduite, voire même nulle à certains endroits. Il y a eu un convoi de Havre-Saint-Pierre à Mingan à 14h et il y en aura un en sens inverse à 15h», mentionne Caroline Rondeau, responsable des communications pour le ministère des Transports. « Les équipes du ministère sont à l’œuvre pour ouvrir la route le plus rapidement possible», ajoute-t-elle.

Partager cet article