Jardins de Chambord : La générosité des Septiliens rapporte 54 887$

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque

Le comité formé d’organismes locaux, de la Ville de Sept-Îles et de l’Office municipal d’habitation, qui n’ont même pas eu à organiser une levée de fonds officielle pour les sinistrés des Jardins de Chambord, a salué l’élan de générosité exceptionnelle des Septiliens qui ont récolté pas moins de 54 887$ pour venir en aide aux familles, dont le logement a été ravagé par les flammes, le 15 février dernier.

«C’est fantastique! Permettez-moi de le dire, mais, ça flambait encore et déjà, une page Facebook avait été créée par la communauté pour venir en aide aux sinistrés», s’est exprimé le directeur général de Centraide Duplessis, Denis Miousse. «Je suis toujours étonné de la générosité des gens.» Vendredi, 16 jours après le sinistre, le montant du fonds spécial d’aide s’élevait à 54 887,48$, ce qui comprenait le don de 10 000$ effectué par Centraide Duplessis.

Une partie de l’argent récolté a servi et sert toujours aux dépannages de certaines familles, qui ont des besoins immédiats. Le fonds servira aussi à régler les notes d’hôtel et les repas qui ont été reçus après les 72 heures de la prise en charge de la Croix-Rouge. «Nous prendrons les demandes d’aides jusqu’au 30 mars, au-delà de cette date, le solde du compte sera réparti équitablement parmi les 53 personnes touchées par l’incendie», a assuré M. Miousse.

Les dons en vêtements et mobiliers peuvent toujours s’effectuer du côté de la Friperie Le Cintre qui a réservé un espace pour les sinistrés. En raison de l’abondance de dons matériels, les vêtements et objets recueillis seront maintenant vendus à la population démunie en général. Cependant, les sinistrés recevront encore gratuitement le matériel.
Par ailleurs, le comité d’aide aux sinistrés des Jardins de Chambord, formé quelques heures seulement après le sinistre, demeurera en place, de façon informelle, advenant qu’une situation semblable survienne dans le futur.

Relocalisation
Jusqu’à présent, l’Office municipal d’habitation (OMH) a accueilli cinq familles, dont deux seulement répondaient aux critères de location de l’OMH. Le dossier de trois autres familles serait également en traitement. «Nous avons fait des représentations auprès de Québec pour assouplir certaines règles, en raison de l’urgence de la demande», a fait savoir le directeur par intérim, Laurent Imbeault.

Les autres sinistrés ont pour la majorité trouvés refuge chez des proches. Au total, 18 appartements ont été rasés par les flammes, mettant à la rue 53 locataires.

Photo: Le directeur par intérim de l’Office municipal d’habitation, Laurent Imbeault, le directeur général de Centraide Duplessis, Denis Miousse et le porte-parole de la Ville de Sept-Îles, Denis St-Pierre.

Partager cet article