Corporation de l’environnement: Les milieux naturels et humides dans la mire

Photo de Fanny Lévesque
Par Fanny Lévesque
Corporation de l’environnement: Les milieux naturels et humides dans la mire
Le président de la corporation de l’environnement, Michel Richard, et la directrice générale, Stéphanie Prévost.

La Corporation de protection de l’environnement de Sept-Îles (CPESI) a déposé le 30 mars son rapport annuel 2015 et présenté les principales actions qui l’attendent en 2016. Un portrait des milieux naturels sera rendu public ce printemps, alors que les milieux humides seront étudiés au cours des prochains mois.

Les travaux pour la réalisation d’un portrait des milieux naturels du territoire septilien sont presque terminés, a annoncé la corporation. «Ce portrait fournira aux décideurs politiques et socioénomiques de la région de Sept-Îles des éléments pouvant soutenir la prise de décision. Il mettra en lumière plusieurs éléments sur les écosystèmes de la région de Sept-Îles, notamment les écosystèmes rares, les habitats fauniques, la présence d’espèces à statut précaire et les aires de conservation du territoire», a indiqué la CPESI.

La corporation s’attaquera cette année à faire le portrait des milieux humides sur son territoire. Selon la directrice générale de la CPESI, Stéphanie Prévost, «on n’a pas de vue d’ensemble, on n’a pas de photo c’est quoi les milieux humides à Sept-Îles». Celle-ci constate que la population ne comprend pas toujours que «l’environnement, comme l’économie, c’est une compétence transversale. Elle est partout dans nos choix de développement, pas seulement lorsqu’on gère les matières résiduelles».

En 2015, plus de 1 800 jeunes ont pris part aux programmes scolaires de la corporation. Une clientèle ciblée selon le président de la CPESI, Michel Richard, puisque «c’est eux autres, demain, qui vont avoir à vivre avec ça». Le budget annuel de l’organisme est de 519 000$ cette année, dont 390 000$ vient directement de la Ville de Sept-Îles. Il s’agit d’une baisse, alors que la municipalité a demandé à tous ses services un effort d’efficience budgétaire.

 

Partager cet article