Enfin un peu de normalité dans la LHJMQ!

Par Mikaël Lalancette 6:00 AM - 06 octobre 2022
Temps de lecture :

Notre chroniqueur n’a pas manqué de constater le bon début de saison du Drakkar.

Une saison normale. C’est tout ce qu’on peut se souhaiter en 2022-23 dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Parce que depuis deux ans, il n’y a rien eu de normal dans nos arénas de hockey junior. Environnements protégés, mesures sanitaires strictes, huis clos, calendrier revu et corrigé, séries raccourcies… on a à peu près tout vu.

Même le plus attendu des rendez-vous de l’année par nos jeunes espoirs, le repêchage, est passé à la trappe, devenant virtuel comme c’est le cas dans les autres ligues de calibre junior au Canada. 

La LHJMQ essaie d’ailleurs par tous les moyens de le faire revivre en présentiel comme dans le « bon vieux temps », mais les coffres de plusieurs équipes sont vides et piger dans sa poche en ne sachant pas trop si on pourra rentabiliser l’évènement fait en sorte qu’il y a peu d’équipes intéressées à le présenter.

On se dirige donc vers la saison la plus normale depuis 2019-20, la dernière campagne de l’ancien monde. On se souhaite tous que la reprise actuelle soit durable; personne ne veut plus rejouer une coupe Memorial à la fin juin et un Mondial junior en plein mois d’août!

Cette saison 2022-23 est intrigante. Certes, les Remparts de Québec ont la meilleure équipe sur papier, mais la beauté de la chose, c’est que ce n’est pas toujours l’équipe la plus talentueuse qui soulève la coupe du Président!

À preuve, depuis cinq ans, seuls les Huskies de Rouyn-Noranda (2019) ont été capables de gagner le championnat des séries de la LHJMQ après avoir terminé au premier rang du classement général en saison régulière!

À Baie-Comeau, le Drakkar est amélioré et peut enfin recommencer à progresser au classement général. Les jeunes ont de plus en plus d’expérience et il fallait voir la brillante performance de Justin Poirier — trois buts à son premier match en carrière — lors du match d’ouverture pour s’en convaincre : les partisans du club auront quelque chose à se mettre sous la dent cet hiver au Centre Henry-Leonard!

Étoile de la semaine : Le niveau de confiance d’Ethan Gauthier, du Phoenix de Sherbrooke, est beau à voir en ce début de saison. On sait tous que la prochaine année du premier choix au total du repêchage de 2021 sera fort mouvementée avec le repêchage de la Ligue nationale de 2023, mais il se montre à la hauteur du défi jusqu’à maintenant. Fort de sa conquête de l’or à la Coupe Hlinka-Gretzky, Gauthier, 17 ans, évolue comme premier centre du Phoenix aux côtés de Joshua Roy, le meilleur pointeur du circuit l’an passé. Gros mandat!

Deux minutes de pénalité : La saison ne fait que commencer et déjà les Olympiques de Gatineau sont aux prises avec une infirmerie qui déborde. Après avoir appris qu’ils devraient se passer d’Olivier Nadeau et Antonin Verreault jusqu’à Noël, voilà que le capitaine Manix Landry est au combat pour environ trois mois en raison d’une blessure à la clavicule. Ce n’est pas comme ça que les Olympiques souhaitaient lancer leur 50e saison, mais ils peuvent se consoler en se disant qu’ils feront l’acquisition de trois joueurs d’impact aux Fêtes…

Partager cet article