L’Atanukan M13 BB entre dans les grandes ligues avec son centre d’entraînement cognitif

Par Sylvain Turcotte 9:02 PM - 05 octobre 2022
Temps de lecture :

Les hockeyeurs de l’Atanukan M13 BB pourront profiter pleinement de leur nouveau centre d’entraînement cognitif dès la semaine prochaine.

Les jeunes joueurs de l’Atanukan M13 BB de la concentration hockey de l’école Manikanetish de Uashat ont tous les outils pour réussir. Ils pourront devenir meilleurs avec le centre d’entraînement cognitif inauguré officiellement aujourd’hui (5 octobre).

C’est un projet porteur qui a été lancé en partenariat avec le secteur de l’éducation d’ITUM et PAC, l’entreprise fondatrice de cet équipement à la fine pointe de la technologie (Sense Arena) avec casques de réalité virtuelle et lunettes 3D.

Les nouvelles concentrations sportives à l’école Manikanetish, qui ont pris leur envol avec la rentrée scolaire 2022-2023, apportent certes une motivation au dépassement chez les jeunes.

Le centre d’entraînement cognitif, utilisé notamment dans la Ligue nationale de hockey par les Kings de Los Angeles, les Devils du New Jersey et les Golden Knights de Vegas, ne fera qu’accroître leur motivation.

L’école Manikanetish, qui compte la première équipe autochtone de hockey scolaire au Québec avec l’Atanukan, accueille ainsi le troisième centre d’entraînement cognitif développé par PAC dans la belle province.

Copropriétaire du Centre de développement PAC, Éric Tobon a senti que l’implantation de leur système à Uashat se faisait pour les bonnes raisons, pour que les jeunes puissent s’améliorer et garder la motivation à l’école. « Ça nous parle », a-t-il dit, ajoutant dans son discours que le cerveau est le moteur de nos actions.

Pour la directrice du secteur de l’éducation d’ITUM, Vicky Lelièvre, c’est le rôle de son équipe et du personnel d’offrir les outils pour que les jeunes soient motivés. « Il faut leur donner le goût de venir à l’école et de se dépasser », a-t-elle mentionné, impressionnée aussi par les efforts mis par les élèves dans leur sport.

Même si les concentrations sportives sont nouvelles à l’école Manikanetish, Mme Lelièvre a beaucoup de visés pour le futur.

Du côté de celle qui profitera du Centre PAC avec ses jeunes hockeyeurs, l’entraîneure-chef Mélodie Bouchard, elle n’aurait pu demander mieux. Elle aurait souhaité profiter de pareil outil lorsqu’elle évoluait au hockey mineur.

« Pour le développement des joueurs, c’est un gros plus. C’est un très bon complément aux entraînements sur glace. On est chanceux d’être si bien épaulé par ITUM et l’éducation. Ils croient en nous », a-t-elle souligné, heureuse de voir le développement des jeunes qui veulent tellement. « On veut les développer à leur plein potentiel. On a tout pour réussir. Le but, c’est qu’ils s’améliorent comme sportif, mais aussi comme individu. »

Capitaine de l’Atanukan M13 BB, Lewis Rousselot voit que du positif avec le centre d’entraînement cognitif. « C’est un programme qui est vraiment bien fait, c’est sûr que ça va faire de nous des meilleurs joueurs. »

Que permet le Centre d’entraînement cognitif?  

« Nos casques de réalité virtuelle, dotés de la technologie Sense Arena, offrent des entraînements personnalisés dans de multiples situations de jeu, ce qui permet d’aider les athlètes qui fréquentent le Centre de développement PAC à atteindre plus rapidement leur plein potentiel. Les athlètes pourront développer leur temps de réaction, leur vitesse de prise de décision ainsi que leur vision périphérique grâce à nos entraînements cognitifs en réalité virtuelle », explique Éric Tobon, associé avec Nancy Poulin et François Cloutier.

Ce qu’ils ont dit

« Le développement du hockey, c’est porteur chez nos jeunes. Utilisant les lunettes 3D et les casques de réalité virtuelle, ce nouveau centre d’entraînement cognitif de hockey va permettre à nos athlètes de s’entraîner dans un environnement immersif conçu expressément pour optimiser les fonctions cognitives et la performance. J’invite les jeunes à profiter pleinement de ces nouvelles installations et d’en faire une source supplémentaire afin d’adopter des saines habitudes de vie et poursuivre leur développement dans la poursuite de leurs rêves. » – Mike Mckenzie, chef ITUM

« C’est extraordinaire ce qui a été mis sur pied ici. Ce qui est important pour nous, c’est le développement des jeunes. On croit au développement des jeunes par le sport. » – Jocelyn Thibault, directeur général de Hockey Québec

« Il faut se recentrer sur les étudiants-athlètes, sur les besoins des jeunes. Il faut laisser de côté les structures. On ne représente pas des structures, on représente le bien des jeunes. » – Gustave Roel, président-directeur général du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ)

Partager cet article