ITUM se souvient des femmes et filles autochtones disparues

Par Emy-Jane Déry 9:07 PM - 04 octobre 2021
Temps de lecture :
ITUM

Le Conseil d’Innu Takuaikan Uashat mak Mani-utenam (ITUM) a tenu à souligner la Journée nationale de commémoration pour les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées au Canada, ce lundi. 

La Journée de commémoration rappelle que les violences, le racisme et la discrimination dirigées vers les femmes et les filles autochtones sont toujours présentes au Canada et qu’il est nécessaire d’agir pour y mettre fin, estime ITUM.

« Alors que nous venons tout juste d’honorer la mémoire des enfants victimes des pensionnats à Mani-utenam il y a quelques jours, nos pensées se tournent maintenant vers ces nombreuses femmes et filles qui ne sont jamais revenues à la maison », a souligné le Chef, Mike Mckenzie. 

« La tristesse que nous ressentons reste vive et nous partageons la douleur des familles éprouvées. Nous ne devons jamais oublier toutes ces femmes et ces filles qui nous sont chères », a-t-il commenté.

Au passage, le Conseil rappelle l’importance d’agir, en regard des 231 appels à la justice de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (ENFFADA). 

« Encore aujourd’hui, ces nombreux appels, qui s’adressent aux institutions, aux gouvernements, aux prestataires de services publics, aux médias, à l’industrie, et à la population en générale, restent à être mis en œuvre », précise ITUM dans un communiqué. 

Partager cet article