L’usine de bouletage de Port-Cartier célèbre ses 40 ans

Par Emy-Jane Déry 12:00 AM - 31 octobre 2017
Temps de lecture :

L’usine de bouletage de Port-Cartier a produit ses premières boulettes en novembre 1977.

La première cuisson de boulettes a eu lieu le 29 novembre 1977 à l’usine de bouletage de Port-Cartier qui 40 ans plus tard, dit miser sur l’innovation.

Au moment de la construction de l’usine, jusqu’à 2 500 ouvriers étaient rassemblés au plus fort des opérations menées par une cinquantaine d’entrepreneurs. Près de deux ans plus tard, l’usine a été mise en fonction dans la semaine de 17 au 23 octobre 1977.

À ce jour, quatre types de boulettes d’oxyde de fer sont produits à l’usine puis envoyés dans les aciéries mondiales, principalement en Europe et en Amérique du Nord.

«De tous les marchés, c’est le Groupe ArcelorMittal qui reste notre client le plus important, notamment nos divisions sœurs au Canada», a fait savoir l’entreprise dans un communiqué soulignant son anniversaire.

Plusieurs innovations ont vu le jour à l’usine de Port-Cartier, y souligne-t-on. La minière prévoit poursuivre dans cette voie.

«En 2016, avec l’aide du gouvernement, nous avons amorcé un projet pilote de conversion énergétique au gaz naturel liquéfié. La migration des sources conventionnelles d’énergie vers l’utilisation de carburants avec une empreinte écologique moindre fait partie de nos intentions», indique l’entreprise.

Originalement conçue pour une production de 6 millions de tonnes de boulettes, l’usine a augmenté sa production de 66% en 2017 et prévoit en produire plus de 10 millions.

«Si notre usine de bouletage est arrivée à ce niveau de production et à cette qualité de produit, c’est sans doute grâce à nos gens, une équipe qui possède une expertise incontestable et qui a su créer cette culture de rigueur, d’engagement, de fierté et d’innovation qui nous caractérise», indique Pierre Lapointe, président et chef de la direction d’ArcelorMittal Exploitation minière.

Partager cet article