Manifestation chez Fabnor

Par Emy-Jane Déry 12:00 AM - 09 juin 2017
Temps de lecture :

Une vingtaine d’anciens travailleurs de chez Fabnor ont manifesté devant les installations de l’entreprise en juin.

Une vingtaine d’anciens travailleurs de chez Fabnor manifestent devant les installations de l’entreprise en faillite pour demander au syndic de favoriser un redémarrage plutôt qu’une liquidation.

En mars, le Groupe Trinor et ses quatre entités, dont Fabnor, annonçaient leur faillite. Ayant comme principal client la grande industrie, le fleuron a subit les contrecoups du ralentissement économique. Environ 70 travailleurs étaient alors toujours à l’emploi de l’entreprise.

Les représentants des créanciers de Fabnor sont réunis à Québec, vendredi, pour déterminer la manière de procéder à la liquidation des actifs. Un représentant des travailleurs membres de la section locale 7065 y sera pour faire valoir leurs intérêts.

Sauver les emplois

Les travailleurs souhaitent que le syndic laisse la porte ouverte à une reprise d’entreprise plutôt que de procéder à une vente de feu.

«On veut sauver nos emplois, on ne veut pas qu’ils démantèlent cette compagnie qui roule depuis une soixantaine d’années à Sept-Îles», a dit Jacques Servant, président du syndicat des employés syndiqués de Fabnor.

Certains travailleurs ont réussi à se retrouver de l’emploi depuis la fermeture, mais ce n’est pas le cas de tous affirme le syndicat.

«Il y a des gars à qui ils restaient deux ans avant la retraite», a dit M. Servant. «Te refaire un curriculum vitae à ce stade, c’est déprimant», a-t-il poursuivi.

Les travailleurs n’ont pas prévu d’autres moyens de pression pour le moment, mais assurent qu’ils feront tout pour se faire entendre.

 

Partager cet article