L’Écopatrouille lance sa saison 2017

Par Frédérick Jolicoeur Tétreault 12:00 AM - 07 juin 2017
Temps de lecture :

L’Écopatrouille 2017

L’Écopatrouille de la MRC de Sept-Rivières a procédé au lancement officiel de sa saison 2017. Pour sa douzième campagne de sensibilisation, l’équipe s’est dotée d’une nouvelle structure plus efficace qui assura son omniprésence sur le terrain tout au long de l’été. Alors préparez-vous à recevoir la visite de ces cyclistes écologiques.

Pour guider sa nouvelle escouade, la MRC de Sept-Rivière a rapatrié deux habituées de l’Écopatrouille, Rose Senneville et Tania Bond, qui seront respectivement responsables du travail effectué dans les municipalités de Sept-Îles et de Port-Cartier.

Les deux responsables de secteurs coordonneront le travail de terrain des six nouveaux écopatrouilleurs. Abdias, Christophe, Morgane, Myriam, Nathan et Roxanne sillonneront donc les rues de Sept-Îles et Port-Cartier afin de sensibiliser la population à divers enjeux environnementaux. «On a une équipe vraiment diversifiée. On a une stagiaire en environnement, on a aussi d’autres personnes qui ne sont pas nécessairement du milieu, mais qui ont quand même voulu s’impliquer de manière personnelle. On a des gens qui ont des bagages académiques différents», décrivent fièrement les responsables.

À cette brigade verte s’ajouteront au cours de l’été quatre apprentis écopatrouilleurs, dont deux seront issues de la communauté autochtone.

Nouveautés
Fidèle à son habitude, l’Écopatrouille ne cesse de réinventer sa façon d’intervenir sur le terrain. Une constante demeure, la qualité de son information acquise grâce à une formation intense d’environ deux semaines qui permet aux écopatrouilleurs de bien renseigner les citoyens qu’ils soient en milieu résidentiel, au travail, à l’école ou même lors de différents évènements.

Cette année, les écopatrouilleurs feront du porte-à-porte afin de faire la promotion des écocentres et des sites de dépôts. Pour leur part, les apprentis seront affectés à une campagne de sensibilisation sur l’économie de l’eau potable. Au total, ce sont près de 3 500 foyers qui sont visés par ces initiatives.

Autre nouveauté, la sortie officielle du 5e tome de la collection «l’heure du conte écologique» intitulé «Les aventures de Merline l’élyme». Le nouveau livre sera officiellement lancé lors d’une activité spéciale sur la pointe de Moisie où sont attendus plusieurs jeunes élèves. En parallèle, les écopatrouilleurs poursuivront leur habituelle tournée des classes durant laquelle ils prévoient sensibiliser 1 800 jeunes.

Finalement, en plus de continuer sa démarche de valorisation de la certification ICI ON RECYCLE, programme visant la gestion responsable des matières résiduelles en milieux de travail, l’Écopatrouille mettra en œuvre un programme d’accompagnement des entreprises dans l’atteinte de certains objectifs du projet.

Rappelons que l’Écopatrouille est un projet découlant de la mise en œuvre du Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) révisé 2016-2020 visant notamment à réduire de 25% l’enfouissement des matières résiduelles. Au total, le travail de l’équipe de sensibilisation contribue activement à la réalisation de 20 des 50 mesures prévues au plan d’action du PGMR.

Partager cet article