Décès à La Romaine: La FTQ réclame une enquête publique

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 14 Décembre 2016
Temps de lecture :

La FTQ-Construction réclame une commission d’enquête publique pour faire la lumière «sur les lacunes en matière de santé et sécurité au travail» sur les chantiers d’Hydro-Québec, après qu’un quatrième travailleur soit décédé à La Romaine.

Vendredi, un homme dans la cinquantaine, Luc Arpin, a confirmé la FTQ, est mort au volant de sa pelle hydraulique quand un mur de roches s’est effondré sur l’engin, à La Romaine-4. Le corps du travailleur était toujours mardi prisonnier des décombres. Les secouristes n’avaient pu extirper «de façon sécuritaire et sans risques» la victime.

«Hydro-Québec a la plus grande expertise en construction de barrages hydroélectriques au monde. Un tel joyau devrait être exemplaire en santé et sécurité au travail. Pourquoi a-t-on autant d’accidents mortels alors», s’interroge le directeur général de la FTQ-Construction, Yves Ouellet.

Le syndicat exhorte la société d’État d’arrêter tous les travaux de l’important chantier, le temps qu’Hydro-Québec présente «un plan d’intervention qui expliquera comment les travaux pourront reprendre de manière sécuritaire». Dans la foulée du quatrième décès, Hydro-Québec a mis sur pied un comité spécial pour examiner ses méthodes de travail.

«C’est pas vrai qu’Hydro-Québec va aller sur la place publique pour se donner des tapes sur les doigts», a ajouté M. Ouellet, saluant à tout le moins que la société d’État «reconnaisse enfin qu’il y a un problème». Mais, elle ne va pas assez loin, a poursuivi le directeur général, réclamant une enquête publique.

«Ce comité spécial aurait été approprié après le premier accident mortel sur le chantier. Aujourd’hui, le lien de confiance entre les travailleurs de la construction et Hydro-Québec est brisé. Un commission d’enquête publique est la seule option qui nous satisfera», a ajouté M. Ouellet.

En août, un homme de Rimouski est mort en chutant d’un camion aussi dans le secteur de Romaine 4, où les travaux ont débuté l’hiver dernier. La semaine dernière, on apprenait que la famille de Steeve Barriault, décédé au chantier en mars 2015, poursuit au civil la Société d’État. Un opérateur, Gaétan Saucier, est aussi mort en février 2010.

Le chantier hydroélectrique de la rivière Romaine a été lancé en 2009.

 

Partager cet article