Plan Nord: Le forum de l’Arctic Circle s’ouvre à Québec

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 12 Décembre 2016
Temps de lecture :

Salluit

L’Arctic Circle, un important forum s’intéressant au développement nordique, s’est ouvert dimanche à Québec. C’est le Plan Nord qui sera la vedette du rassemblement international, réunissant des experts d’une dizaine de pays.  

Le plan de Québec pour développement le nord de la province a piqué la curiosité du grand patron de l’Arctic Circle et ex-président de l’Islande, Òlafur Ragnar Grìmsson. «M. Grìmsson a beaucoup aimé le Plan Nord», a expliqué le président-directeur général de la Société du Plan Nord, Robert Sauvé.

«Il nous a proposé de faire un forum pour présenter à la communauté internationale ce qu’est le Plan Nord et comment on l’a travaillé, comment c’est une approche de planification avec une vision à long terme et une participation importante des populations concernées et des autochtones», poursuit-il.

C’est que Québec suit de près l’Arctic Circle depuis 2014. Le premier ministre Philippe Couillard en est d’ailleurs devenu membre honoraire. «(L’Arctic Circle) C’est une voix démocratique, ouverte, pour que les gens puissent discuter de toutes les questions nordiques et arctiques», précise M. Sauvé.

«(Le Plan Nord) est un exemple assez unique (…) C’est d’abord un territoire, ce n’est pas un plan de développement économique ou sectoriel. C’est un plan qui concerne la totalité des préoccupations qu’on retrouve au nord du 49e parallèle», a poursuivi M. Sauvé, soulignant «son modèle intégré» de développement durable.

L’événement, qui réunira lundi et mardi quelque 250 représentants, sera par le fait même l’occasion de «multiplier» le maillage et de négocier en coulisse de nouveaux accords, qui pourraient même être annoncés en marge de l’activité. Les deux jours d’ateliers compareront le déploiement du Plan Nord à ce qui se fait, entre autres, ailleurs dans le monde, notamment dans les pays scandinaves.

Une «session spéciale» sera aussi dédiée aux conséquences des changements climatiques dans le nord avec le Prince Albert II de Monaco.

Partager cet article