Le 28 rechausse les patins à l’école de hockey Carbonneau/Duchesne/Dykhuis

Par Sylvain Turcotte 12:00 AM - 28 juillet 2015
Temps de lecture :

Le Septilien Steve Duchesne, qui a porté les couleurs de six équipes en 16 saisons dans la LNH, dont les Red Wings de Détroit et les Nordiques de Québec, sera présent lors de la 35e édition de l’école de hockey qui porte son nom, et celui de Carbonneau et Dykhuis.

L’édition 2015 de l’école de hockey Carbonneau/Duchesne/Dykhuis de Sept-Îles bat son plein depuis dimanche. Les jeunes stagiaires ont droit à un invité de marque pour cette semaine, même s’ils n’ont certainement pas eu la chance de le voir évoluer dans la Ligue nationale de hockey. Un de ceux qui a donné son nom à l’événement, Steve Duchesne, s’est retrouvé avec eux sur la glace lundi.

Celui qui a couronné sa carrière de 16 saisons dans le grand circuit de belle façon lors de la campagne 2001-2002, soulevant la Coupe Stanley comme défenseur des Red Wings de Détroit, est bien heureux de pouvoir donne du temps.

«C’est le fun de venir voir les jeunes. La dernière fois que j’ai mis les patins, c’est il y a deux ans. Quand j’ai la chance de pouvoir montrer aux jeunes, c’est plaisant pour moi. J’ai amené ma bague de la coupe et la plupart des joueurs me disent que Chicago est meilleur que les Wings, et ces temps-ci je dois leur donner raison», a lancé avec humour le Septilien, qui aura aussi porté les couleurs des Kings, des Flyers, des Nordiques, des Blues et des Sénateurs.

L’homme qui a entamé la cinquantaine à la fin juillet a été élogieux face aux hockeyeurs qu’il a vus à l’œuvre. «Il y a du bon talent ici, de bons patineurs ça, serait bien qu’il y en ait d’autres de Sept-Îles qui percent dans la Ligue nationale.»

Oui aux «Nordiques»!
Au cœur du sujet d’expansion dans le circuit Bettman, il allait de soi que Duchesne soit questionné sur le retour possible d’une équipe à Québec. Surtout que celui qui pilote le dossier pour Québecor, Benoît Robert, est un de ses amis.

«Ça serait bien la rivalité Québec-Montréal comme dans le bon vieux temps. Les gens à Québec sont tellement passionnés. Leur équipe n’aurait jamais dû partir. D’après moi, ça sera un déménagement, mais ça sent l’expansion. En autant qu’un des deux se fasse et qu’une équipe revienne à Québec», a-t-il fait savoir.

En affaire!
L’ancien numéro 28 a vendu la formation des Allens Americans de la East Coast League qu’il détenait. Ce club a d’ailleurs remporté les grands honneurs lors de la dernière saison. L’homme de 50 ans œuvre depuis deux ans dans un tout autre domaine, la biomasse, dans la région du Texas, mais a mentionné qu’il «n’est pas loin de beaux contrats dans le coin», parlant du Québec.

École CDD
L’édition 2015 de l’école de hockey Carbonneau/Duchesne/Dykhuius, qui se déroule jusqu’à vendredi, regroupe quelque 140 jeunes, dont près de dix filles. Il s’agit de la meilleure édition des dernières années (125 stagiaires en 2014). Une trentaine de moniteur et instructeurs, dont une douzaine sont des «recrues», assurent l’encadrement des participants.

Arborant son chandail des Red Wings de Détroit, la formation avec laquelle il a remporté la Coupe Stanley lors de la saison 2001-2002, le Septilien Steve Duchesne est bien content de pouvoir donner du temps aux jeunes participants de l’école de hockey Carbonneau/Duchesne/Dykhuis. (Photo : Courtoisie)

Partager cet article