Kegaska devient la porte d’entrée de la Basse-Côte-Nord

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 04 juillet 2014
Temps de lecture :

L’ouverture de la route 138 de Natashquan jusqu’à Kegaska en Basse-Côte-Nord a été souligné en grand le 2 juillet, en présence du ministre responsable de la région Yves Bolduc et plusieurs dignitaires.

Des membres de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la Côte-Nord, maires et préfets, ainsi que des chefs des communautés autochtones en ont d’ailleurs profité pour réaffirmer l’importance de poursuivre les travaux de prolongement du lien routier jusqu’à Blanc-Sablon.

L’ouverture, l’accès aux ressources, l’amélioration des conditions de vie, les possibilités de développement et les opportunités économiques sont là plusieurs exemples qui ont été mentionnés par les élus, pour justifier la poursuite des efforts et des travaux routiers afin de désenclaver les communautés à l’est.

Les dignitaires

Les dignitaires

Fait inusité : la délégation de la Côte-Nord en visite à Kegaska a emprunté la nouvelle route pour participer aux festivités alors que les invités en provenance de l’est, ont dû prendre l’avion ou le bateau en raison de l’absence de lien routier.

«Cette image forte illustre bien que l’arrivée de la route à Kegaska ne doit pas être la fin, mais bien le début d’un projet encore plus grand», a fait valoir la CRÉ.

Le nouveau tronçon en gravier de 44 kilomètres reliant Pointe-Parent (Nutashkuan) à Kegaska a nécessité des investissements de 150 millions $. Le pont enjambant la rivière Nutashkuan a engendré des coûts de 20 millions $ à lui seul.

(Photos : courtoisie)

Partager cet article