Culture et communication: Vers un rapprochement des acteurs culturels

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 19 novembre 2013
Temps de lecture :

Le Sommet régional en culture et communication s’est déroulé le 9 novembre au Centre des congrès de Sept-Îles. Plus de 80 intervenants du milieu culturel, provenant d’un peu partout sur la Côte-Nord, ont participé à cette activité de concertation qui permet de jeter les bases d’un plan d’action 2014-2019 en matière de culture.

«La CRÉ [Conférence régionale des élus] travaille présentement à l’élaboration d’un plan stratégique 2014-2019. Comme la culture et les communications sont un jalon important du développement régional, nous trouvions important de réactualiser nos données afin d’en déterminer les grandes orientations», a tenu à préciser la conseillère en développement régional, Carole-Anne Tanguay, qui est aussi l’une des organisatrices de l’activité de concertation.

Les travaux effectués lors du sommet ont permis de dégager plusieurs grandes orientations. Parmi celles-ci, on retrouve l’importance d’une plus grande facilité d’accès aux productions, activités et événements culturels, à une information régionale et locale de qualité ainsi que la reconnaissance de la culture comme un facteur de renforcement du sentiment d’appartenance. De cette concertation, il en ressort également qu’il s’agit là d’un facteur significatif de rapprochement entre les peuples.

«Contrairement à l’ancien plan stratégique, on constate qu’il ressort de ses travaux une très grande volonté de décloisonnement, a-t-elle remarqué. Auparavant, on misait beaucoup, entre autres, sur l’accès à la lecture, à des formations spécialisées en art et sur le soutien des médias communautaires, tandis qu’aujourd’hui l’approche consiste plutôt à stimuler une plus grande collaboration entre tous les acteurs du milieu.»

L’étape suivante
Avant d’en arriver à tracer ce plan d’action en matière de culture, un comité se réunira au cours des prochaines semaines pour en tracer son squelette. Formé de onze intervenants du milieu culturel provenant de plusieurs disciplines artistiques, c’est lui qui verra à cibler des projets structurants, des actions porteuses et à les traduire à l’intérieur d’un plan quinquennal qui sera adopté par la CRÉ au printemps 2014.

Dans un communiqué de la CRÉ, on indique aussi que des efforts se devront d’être déployés pour assurer le renouvellement et la pérennité du milieu culturel en haussant les conditions de création, de production et de diffusion. «La culture est un important moteur de développement économique méconnu. Près de 25 millions ont été investis au cours des dernières années. Ça engendre des retombées économiques et des partenariats avec le secteur privé», soulève Mme Tanguay.

(Photo: François Trahan)

Partager cet article