Martine Ouellet voit Sept-Îles comme un carrefour de développement

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 18 Décembre 2012
Temps de lecture :

De passage à Sept-Îles lundi, la ministre des Ressources naturelles Martine Ouellet a rencontré les dirigeants du Port de Sept-Îles ainsi que les acteurs municipaux et économiques de Sept-Îles et Port-Cartier. La ministre dit voir Sept-Îles comme un carrefour stratégique de développement en raison de ses infrastructures portuaires et ferroviaires.

«Les gens de Sept-Îles se sont pris en charge, ils regardent à long terme et sont capables de développer des projets de longue durée», s’est exclamée la ministre, qui cite notamment le Port de Sept-Îles comme exemple. Mme Ouellet a expliqué ses objectifs de travail. Elle souhaite maximiser les retombées économiques pour la région, travailler conjointement avec les communautés locales et les sociétés minières, le tout dans le respect de l’environnement.

Au passage, Martine Ouellet a tenu à rassurer les minières sur les intentions du gouvernement. «Les minières n’ont pas à s’inquiéter, je sais que ce sont des sociétés qui ont toujours travaillé à améliorer les procédés, mais le gouvernement veut maximiser les retombées économiques pour les communautés. Il n’est pas normal qu’en 2011, neuf compagnies minières sur 20 n’aient pas payé de taxes», a-t-elle estimé.

Ainsi, la ministre rappelle que le gouvernement envisagerait de mettre en place une redevance obligatoire de 5 % sur la valeur brute des ressources extraites et une taxe sur le surprofit des entreprises. «Nous proposons deux volets, mais nous sommes prêts à discuter avec les minières si elles ont des modalités à nous proposer», a-t-elle ajouté.

La ministre des Ressources naturelles voit par ailleurs dans les infrastructures ferroviaires la clé du développement minier. «J’ai demandé à avoir une vision globale de l’ensemble des infrastructures ferroviaires et des alternatives possibles, de leurs coûts, des avantages et des inconvénients. C’est important de développer un accès équitable au territoire», a-t-elle jugé.

La ministre Ouellet n’a pu apporter de précision sur l’avenir de l’enveloppe de 200 millions promis aux municipalités touchées par le Plan Nord du précédent gouvernement libéral. Elle a toutefois assuré que les communautés qui doivent faire face au développement nordique seront accompagnées.

La ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, était de passage à Sept-Îles lundi. En compagnie de la députée de Duplessis Lorraine Richard, elle a rencontré les élus municipaux et les acteurs du monde économique. (Photo – Le Nord-Côtier)

Partager cet article