Un nouvel arrivant veut développer une coopérative d’habitation

Par Fanny Lévesque 12:00 AM - 29 février 2012
Temps de lecture :

Un jeune couple de Montréal décroche des emplois à Sept-Îles. Emballés, ils multiplient les recherches pour trouver un logement… Deux mois plus tard, ils finissent par dénicher une maison mobile à louer dans le secteur de Moisie, pour pas moins de… 1250$ par mois! Cette histoire est bien réelle. Jonathan Martel et sa conjointe s’installeront à Sept-Îles d’ici deux semaines. Loin de se laisser décourager par les prix exorbitants des logements, M. Martel prend le taureau par les cornes et choisit de mettre sur pied un projet de coopérative d’habitation.

Même au stade embryonnaire, le projet de Jonathan Martel se distingue. Coordonnateur de projets chez Golder Associés, le jeune homme entend miser sur la saveur écologique pour faire de son idée, un modèle de développement durable. «Un architecte spécialisé dans le domaine travaille déjà sur le projet, j’espère que ce sera une habitation simple, efficace et surtout abordable», explique-t-il.

Le nombre d’habitations et leur superficie seront déterminés lorsque le projet sera plus avancé, selon la demande des coopérants prêts à s’impliquer. «Ça peut être aussi large qu’entre 24 et 300 logements», indique M. Martel en expliquant que le financement serait plus facile avec un minimum de 24 unités. «Quand on regarde le taux d’inoccupation de Sept-Îles (0,6%), les besoins sont grands.»

Jonathan Martel entend même courtiser la grande entreprise pour qu’elle participe au projet, par exemple en payant une partie des logements qui serait destinée à des employés. «Les acteurs économiques seront rencontrés, la Ville aussi (…) Présentement, nous travaillons avec le CLD pour l’élaboration du plan d’affaires, il faut arriver avec un projet concret qui dit : voici les besoins», ajoute M. Martel.

Les citoyens seront bien évidemment consultés également. Le 15 mars, Jonathan Martel et six autres membres impliqués dans le projet rencontreront la population intéressée à la salle de bricolage du centre socio-récréatif, à compter de 19h. «Le but sera de les informer du projet, mais aussi de la mission des coopératives (…) le plus tôt nous saurons combien de personnes sont intéressées, le plus tôt nous pourrons compléter le plan d’affaires.»

Une coopérative d’habitation est une association automne de personnes, volontairement réunies pour satisfaire un besoin, au moyen d’une entreprise dont la propriété est collective et où le pouvoir est exercé démocratiquement. Il existe 11 coopératives d’habitation sur la Côte-Nord.
«L’objectif c’est que des membres d’une communauté se rallient autour d’un projet commun pour porter le flambeau et mettre sur pied une formule pour palier au besoin criant de logements», a conclu M. Martel. À plus long terme, le comité planchera notamment sur le financement du projet.

Jonathan Martel et sa conjointe, Amélie Bolduc, ont eu beaucoup de mal à trouver un logement convenable et abordable, acceptant les animaux.

Partager cet article