Boo!: une danse à surprise

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 23 février 2012
Temps de lecture :

Souvent, pour créer un album, un chanteur composera plus de chansons qu’il ne peut en mettre. Il sélectionnera les meilleures et rangera les autres dans un tiroir. Pour le spectacle Boo!, la directrice artistique et chorégraphe a sensiblement fait la même chose, sauf qu’au lieu de ranger les chorégraphies dans un tiroir, elle les garde tout près, question de modifier le spectacle à n’importe quel moment.

«C’est un spectacle particulier, admet d’entrée de jeu Francine Chateauvert, j’ai voulu créer plusieurs petites œuvres». Ce qui semble simple est plutôt le fruit de plus de 2 ans de travail. Les 11 chorégraphies permettent ainsi de faire de Boo! un spectacle malléable et surprenant. Un spectateur pourrait aller voir cinq représentations qu’il ne pourrait ne jamais voir le même spectacle.

À Sept-Îles, où la compagnie passera le 26 février à la Salle Jean-Marc-Dion, six morceaux du casse-tête seront proposés au public, dont trois études de mouvement avec un… pneu! Cette trilogie caoutchouteuse fascine particulièrement les enfants – qui est le public cible de Boo!, précise la chorégraphe.

Mais bien que le jeune public soit celui qu’elle vise en premier, Francine se donne toujours le défi d’être universelle. Plus encore, elle considère les enfants comme des êtres intelligents, sensibles à l’art. «Souvent, les spectacles pour les jeunes sont bébé lala. Mon spectacle n’est pas simpliste, mais il les fascine quand même. La beauté de la scénographie impressionne.»

De plus, cette succession de chorégraphies pas nécessairement reliées surprend le public, ce qui maintient une attention constante. Pour les danseurs aussi, confie-t-elle. «Les changements dans les programmes, d’un spectacle à l’autre, c’est stimulant pour les danseurs.» On ne sait donc jamais sur quoi l’on va tomber!

Partager cet article