Toute une aventure new-yorkaise pour Marianne Fillion

Par Éditions Nordiques 12:00 AM - 21 février 2012
Temps de lecture :

C’est entouré de jeunes musiciens provenant de partout sur la planète (Chine, Thaïlande, Afrique du Sud, États-Unis) que la jeune Marianne Fillion de Sept-Îles a montré son savoir-faire au Carnegie Hall, dans le cadre du American High School Honors Performance Series, du 9 au 14 février derniers. Une des trois seules canadiennes à avoir cet honneur.

Marianne Fillion est bien consciente de son privilège d’avoir participé à ce grand rassemblement et d’avoir joué dans ce lieu mythique. Et c’est grâce à sa professeure de musique qu’elle a pu y aller. C’est que le American High School Honors Performance Series invite 20 chefs d’orchestre qui se sont démarqués dans des concours internationaux. C’est ainsi que Sonia Savignac, professeure de musique à l’Institut d’Enseignement de Sept-Îles, a été invitée à devenir l’un des chefs «chaperon» de l’évènement.

Cette invitation était accompagnée du privilège de choisir six de ses élèves pour qu’ils passent des auditions. Au fil des étapes, Marianne Fillion a finalement été sélectionnée pour se joindre à l’orchestre symphonique du American High School Honors Performance Series.

Un travail récompensé
La professeure est visiblement fière de son élève. «C’est beaucoup de travail pour se rendre là et elle a bien travaillé.» Ce que ne nie pas Marianne. C’est beaucoup de travail, mais cela en valait la peine, renchérit-elle rapidement. «C’était vraiment le fun. J’étais vraiment impressionné. J’ai appris beaucoup de choses.»

C’est qu’en plus de côtoyer des gens d’un peu partout, la joueuse de basson a joué avec des musiciens qui comptent deux fois plus d’années d’expérience qu’elle. L’adolescente de 14 ans aimerait bien y retourner l’an prochain, ce qui n’est pas impossible du tout, mais souhaite encore plus que ses amis de classe puissent aussi y aller. «C’est le genre d’évènement qu’on vit une fois dans sa vie. Je vais m’en rappeler toute ma vie!»

La classe de Sonia Savignac se prépare en ce moment au Heritage Festival de San Francisco, où ils iront du 25 avril au 2 mai. «Je suis chanceuse d’avoir des élèves qui sont prêts à travailler fort pour participer à des évènements comme ça», confie la professeure.

Partager cet article