Nouvelle convention collective et cure de jeunesse au Musée régional de la Côte-Nord

Nouvelle convention collective et cure de jeunesse au Musée régional de la Côte-Nord

L’ancienne façade du Musée.

Crédit photo : Courtoisie

Les employés du Musée régional de la Côte-Nord (MCRN) passent un heureux temps des Fêtes. En plus de l’établissement qui fait peau neuve, la nouvelle convention collective vient quant à elle bonifier les salaires et améliorer les avantages sociaux.

Christine Lebel, responsable des communications, a agi comme présidente du syndicat dans la négociation. Elle mentionne qu’il y a dans cette entente des avantages tant normatifs que monétaires et ce, tant pour les employés à temps partiels que ceux à temps pleins. «Les employés qui avaient les plus bas salaires sont ceux qui ont eu les plus grosse augmentations, c’est un pas énorme» mentionne-t-elle.

La convention aidera à la rétention du personnel, mais aussi à attirer des candidats répond Dany Maltais, qui a aussi participé aux négociations pour le syndicat des Métallos. «La difficulté était d’embaucher des gens avec de bonnes compétences. Avec cette entente, on croit qu’on va pouvoir aller chercher des candidats de qualité qui contribueront à enrichir le Musée dans son ensemble» a-t-il confié.

Les deux parties satisfaites

En effet, le MRCN avait eu quelques difficultés pendant les deux dernières années. «Leurs salaires avaient été gelé sur deux ans, l’employeur a donc considéré ça dans la négociation et a fait en sorte que tout le monde soit satisfait» souligne M. Maltais.

Avec l’augmentation constante du coût de la vie, ce gel des salaires n’aidait pas à retenir ou à attirer des candidats. Christine Lebel assure que la situation s’est renversée avec la nouvelle convention. «Désormais, on est en mesure de compétitionner avec les autres employeurs en ville, surtout pour la période estivale, pour attirer des étudiants pour les emplois d’été. Cet ajustement des salaires ne peut être que positif pour les parties syndicales et patronales» précise-t-elle.

Dans l’ensemble, les deux parties sont satisfaites des procédures selon M. Maltais. «Autant le C.A. que les employés sont heureux, tous vont du même côté. Respect est le mot qui sort de tout ça.» «Ça s’est très bien passé, il y a eu de beaux échanges, écoute et ouverture des deux côtés et les membres ont voté à l’unanimité pour la convention. On entrevoit que du positif pour 2018.»

Mise à niveau

La nouvelle convention est presque synchronisée avec la mise à niveau du bâtiment. Jacques Delagrave, président du conseil d’administration mentionne qu’il en était question depuis 2009. «La brique s’effritait, l’étanchéité à plusieurs endroits était problématique, c’était un dossier urgent. Il y aura des rénovations de faites à l’intérieur aussi, un réaménagement des salles, nouvelles fenêtres, nouveau style d’éclairage, ça va être majeur» confie-t-il. L’équipe du Musée régional de la Côte-Nord nous assure qu’elle reviendra avec plus d’informations sur cette remise à neuf très bientôt.