Un béluga dans la rivière Saint-Jean

Photo de Emy-Jane Déry
Par Emy-Jane Déry
Un béluga dans la rivière Saint-Jean

La présence d’un béluga dans la rivière Saint-Jean préoccupe le Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins.

L’animal en voie de disparition est observé dans la rivière de la Minganie depuis le 7 juillet. Un expert du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins est attendu sur place vendredi. L’organisation souhaite s’assurer que l’animal n’est pas en détresse et tenter de comprendre ce qui motive sa présence dans le secteur, puisqu’il se trouve en dehors de son aire de distribution normale.

«Ce sont souvent de jeunes mâles juvéniles qui vont explorer plus loin. C’est quelque chose que l’on voit chez d’autres mammifères, cette curiosité d’explorer le territoire. À la blague on dit souvent que de jeunes humains le font aussi», a expliqué Marie-Ève Muller, responsable des communications au GREMM.

L’organisation rappelle qu’il est important de ne pas interagir avec les bélugas.

«Il a des comportements sociaux et il faut éviter de les encourager. S’il entre en interaction avec une embarcation, il faut essayer de s’en éloigner le plus doucement et le plus rapidement possible», a dit Mme Muller.

Comme le béluga est une espèce en péril, il est aussi protégé par la loi.

«C’est contraire à la loi, les gens sont même passibles d’amende s’ils le font, mais c’est pour leur sécurité et celle du béluga aussi», a souligné Mme Muller.

Le directeur scientifique du GREMM, Robert Michaud, tiendra une rencontre publique d’information sur la présence du béluga vendredi, 19h, à la mairie de Rivière-Saint-Jean.

 

Partager cet article