Marilène Gill réclame des services postaux « dignes de ce nom »

Photo de Sylvain Turcotte
Par Sylvain Turcotte
Marilène Gill réclame des services postaux « dignes de ce nom »

La députée de Manicouagan, Marilène Gill, somme Postes Canada de trouver des solutions afin que les citoyens de la Minganie et de la Basse-Côte-Nord aient droit à des services postaux « dignes de ce nom ». Cette réaction fait suite à la diminution du service pour ces secteurs de la Côte-Nord.

Elle indique que cette diminution est due en raison du transporteur aérien qui est dans l’impossibilité d’assurer un service constant, pour plusieurs raisons, selon la députée.

« Pourtant, c’est de la responsabilité de Postes Canada de prévoir un plan B, d’autant plus que ce n’est pas comme si cela se produisait pour la première fois », déplore Marilene Gill.

« Les citoyens de la Basse-Côte-Nord et de la Minganie ne sont pas des citoyens de seconde zone. Ils doivent pouvoir avoir accès à des services postaux dignes de ce nom. Ils en dépendent autrement que la population dite “ du continent ”. Sans compter qu’ils paient déjà des frais exorbitants pour y avoir accès : c’est d’une iniquité flagrante! », ajoute-elle.

La bloquiste rappelle que Postes Canada est une société d’état et « pour cela devrait offrir les mêmes services aux mêmes coûts à tous, sans égard à leur origine géographique ».

La députée de Manicouagan entend poursuivre ses démarches afin que des solutions soient apportées.

« Mon bureau collabore activement avec les fonctionnaires de Postes Canada pour leur faire des propositions et trouver rapidement des solutions. J’entends aussi interpeler incessamment la ministre du développement économique rural, Maryam Monsef, pour la sensibiliser aux réalités des régions éloignées et nordiques relativement à ce service essentiel qu’est la poste », conclut-elle.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de