Les retards du Bella Desgagnés causent des problèmes aux Coasters

Photo de Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Les retards du Bella Desgagnés causent des problèmes aux Coasters
(Photo : archives Le Nord-Côtier)

Les ennuis au Bella Desgagnés causent bien des problèmes aux habitants de la Basse-Côte-Nord, surtout pour le ravitaillement en nourriture.

«  Pas de laits ni de fruits et légumes, ni de couches, ni de cadeaux de Noël et de la nourriture faite maison laissés dans les entrepôts de la Basse-Côte-Nord, du pain livré aux aéroports sans avertissement ni coordination, des marchands n’ayant reçu aucune information et la liste continue». Voilà comment le préfet de la MRC du Golfe du Saint-Laurent, Randy Jones, décrit la présente situation par voie de communiqué.

La MRC dénonce la gestion de cette situation, surtout le manque communication de la part de la Société des Transports du Québec (STQ) qui doit assurer le ravitaillement de la Basse-Côte-Nord.

Le préfet conclut en affirmant : « La MRC du Golfe-du-Saint-Laurent n’acceptera plus que notre population soit traitée de cette façon et exige la mise en place d’un plan B solide pour s’assurer qu’il n’y a pas d’interruption de service en Basse-Côte-Nord.»

Le 24 décembre la STQ avait annoncé la mise en place de façon hâtive du service de désenclavement hivernal pour l’île d’Anticosti et la Basse-Côte-Nord à partir du 4 janvier. Le programme permet d’acheminer les denrées et les personnes par voies routières et aériennes.

Le Bella Desgagnés reprend la mer

Le 16 décembre, des ennuis mécaniques ont empêché le Bella Desgagnés de partir pour la Basse-Côte-Nord. Le navire est finalement reparti de Sept-Îles le 27 décembre et il est actuellement à Blanc-Sablon.

Francis Roy, le président-directeur général de la compagnie Relais Nordik, responsable du Bella Desgagnés, indique que le navire devrait reprendre la mer pour se diriger vers les ports de St-Augustin, La Tabatière, Tête-à-la-Baleine, Harrington Harbour et La Romaine. Par contre, le voyage sera plus long qu’à la normale en raison des conditions météorologiques et du fait que le navire n’a qu’un seul moteur fonctionnel. M. Roy indique que le transport de la nourriture et des marchandises générales est actuellement priorisé.

Relais Nordik fait aussi savoir que les trois voyages de la prolongation hivernale ne seront pas possibles en raison de la présente situation. Par voie de communiqué, l’entreprise indique : « Compte tenu de l’annulation des trois voyages de la prolongation hivernale, nous suggérons à nos clients de prioriser les commandes de marchandises essentielles pour leur village et de le faire le plus rapidement possible. Toutes les marchandises devront être livrées à nos entrepôts au plus tard le 15 janvier pour les marchandises générales et au plus tard le 18 janvier pour les marchandises périssables. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires