Les Québécois sont conscients de la discrimination vécue par les autochtones selon un sondage

Photo de Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Par Vincent Rioux-Berrouard - Initiative de journalisme local
Les Québécois sont conscients de la discrimination vécue par les autochtones selon un sondage
Ghislain Picard, chef de l'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador Photo APNQL

L’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador a présenté les résultats d’un sondage concernant l’opinion des Québécois envers les autochtones. Les résultats démontrent que les Québécois sont conscients des problématiques vécues par les Premières Nations.

Selon le sondage réalisé par la firme Léger, 81% des Québécois ont une opinion positive des Premières Nations. De plus, 92 % des Québécois pensent que les autochtones sont victimes de racisme ou de discrimation.

Sylvain Gauthier, vice-président communication et affaires publiques pour Léger a résumé le sondage de cette manière :« De façon générale, une majorité de la population québécoise reconnaît l’existence du racisme à l’encontre des Premières Nations au Québec, fait preuve d’ouverture, voire appuie leurs demandes et attend de son gouvernement qu’il prenne une place de premier plan dans la lutte au racisme et la discrimination»

Plan d’action

Rassurer par les résultats du sondage, le le Chef de l’APNQL, Ghislain Picard a annoncé que son organisation travaillait à mettre en place son propre plan d’action contre le racisme et la discrimination.

« Nous constatons que l’époque où les Premières Nations étaient perçues comme des privilégiés est clairement révolue. L’opinion des Québécois a grandement évolué et le sondage confirme qu’ils sont beaucoup plus sensibles au racisme vécu par les Premières Nations que leurs représentants politiques. Les Québécois sont aussi plus ouverts au dialogue et à la recherche de réelles solutions », a déclaré Ghislain Picard.

Si l’APNQL a décidé de mettre en place son propre plan d’action, c’est qu’il n’est pas satisfait du groupe d’action mis en place par le gouvernement Legault au mois de juin. Le groupe a peu de valeur aux yeux de l’APNQL parce qu’il est composé uniquement de membres du parti au pouvoir.

Le Chef Ghislain Picard a aussi lancé un appel aux Québécois pour les soutenir dans leur lutte : « Nous faisons appel à un dialogue entre les Québécois et les Premières Nations qui a pour objectif d’unir nos efforts pour lutter contre le racisme et la discrimination.»

Pour Ghislain Picard, il est maintenant temps d’agir pour le gouvernement parce que les solutions sont connues pour lutter contre la discrimination en raison des commissions d’enquête qu’il y a eu au cours des dernières années.

L’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador est l’organisme régional politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador.

Faits saillants du sondage

– 58 % des Québécois affirment avoir peu ou pas de connaissances sur les peuples autochtones.
– 80% des Québécois pensent que les autochtones feront à des obstacles supplémentaires dans leur vie.
-91 % des Québécois croient que le gouvernement à un rôle important à jouer dans l’atteinte de l’égalité entre les autochtones et non-autochtones.
– 74% des Québécois affirment que la lutte au racisme contre les Premières nations devrait être une des priorités du gouvernement.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'abonner  
Me notifier de