Les modifications au Code électoral d’ITUM sont acceptées

Photo de Mathieu Morasse
Par Mathieu Morasse
Les modifications au Code électoral d’ITUM sont acceptées
Les logements à Sept-Îles affichent un taux d’inoccupation de 9%.

La population de la communauté de Uashat mak Mani-Utenam (ITUM) a accepté les deux propositions de révision du Code électoral. Le nombre de conseillers diminuera ainsi de neuf à six membres, tandis que les candidats devront se soumettre à un test oral de langue innue.

Ces deux propositions du vice-chef Antoine Grégoire ont reçu au moins 100 signatures d’appui cet automne dans le cadre du processus de révision du Code électoral. Un nombre inférieur d’électeurs a signé le registre des objections ouvert les 22, 23 et 24 janvier à Uashat et Mani-Utenam.

Les deux modifications au Code électoral d’ITUM seront entérinées par le conseil de bande en vue des prochaines élections. La date des prochaines élections n’a pas encore été fixée par le conseil de bande. Elles ne pourront toutefois pas se tenir avant le 19 juin 2019.

Il s’agit de la première modification au Code électoral d’ITUM depuis son adoption en 1992. Sa révision faisait l’objet de discussions depuis 2005.

Neuf autres modifications avaient été proposées simultanément cet automne, sans toutefois recueillir le seuil minimal de cent signatures.

Partager cet article